Trouver des protections hygiéniques pour la ménopause

March 25, 2021 par Soraya

Vous vous apprêtez à passer le cap de la ménopause ? Cette période, qui marque la fin des menstruations, s’accompagne de plusieurs changements pouvant notamment entraîner des petits désagréments intimes. Pour faciliter cette transition, on vous aide à trouver des protections hygiéniques pour la ménopause, saines et confortables.

Pourquoi j’ai besoin de protections hygiéniques à la ménopause ?

La ménopause, qui débute en moyenne à l’âge de 51 ans, est marquée par l’arrêt progressif des règles. Mais la ménopause et l’arrêt des règles n’arrive pas du jour au lendemain, loin de là ! 

En fait, la ménopause est précédée d’une période appelée « périménopause », ou préménopause, pendant laquelle les ovaires ralentissent progressivement la production du taux d’hormones de reproduction (œstrogènes et progestérones). La préménopause dure environ 4 ans, et c’est seulement 1 an après les dernières règles que l’on entre dans la période de “post-ménopause”.

Pendant la préménopause, le cycle menstruel est irrégulier. Les règles peuvent durer plus ou moins longtemps ou peuvent être plus ou moins abondantes qu’avant : cela nécessite de prévoir des protections intimes adaptées. 

La période de la ménopause s’accompagne quant à elle de plusieurs changements tels que des bouffées de chaleur, des troubles de l’humeur et du sommeil et une sécheresse vaginale. Beaucoup de femmes ménopausées ont aussi des fuites urinaires légères, pour lesquelles il faudra prévoir des protections spécifiques.

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez notre article : « Mieux comprendre et gérer son corps à l'âge de la ménopause ».

Pourquoi choisir des protections bio à la ménopause ?

Les protections hygiéniques bios sont dénuées d’agents chimiques ou de tous contenus nocifs. Saines, naturelles, en coton bio, elles vous mettent à l’abri de nombreux désagréments.

Pendant la périménopause et la ménopause, la baisse de production d’œstrogènes entraîne une sécheresse vaginale. Ce manque de lubrification peut parfois provoquer un déséquilibre du pH, ce qui favorise les infections vaginales. La flore intime est plus sensible et délicate et les femmes peuvent aussi expérimenter des petits désagréments tels que des démangeaisons ou des irritations. Le mieux est alors d’utiliser des protections hygiéniques bio pendant vos règles à la préménopause.

Chez jho, nous vous proposons des protections hygiéniques bio telles que des serviettes hygiéniques bio, des protège-slips bio ou des tampons périodiques bio, mais aussi des culottes menstruelles en coton bio et des cup menstruelles.

Nos serviettes hygiéniques, protège-slips bio et tampons périodiques sont conçus en coton bio certifié GOTS. Sans parfum, plastique, ni blanchiment au chlore, ils sont testés sous contrôle dermatologique, et permettent de limiter le risque d’irritations, d’allergies et d’infections vaginales. 

À lire aussi : Tout savoir sur les serviettes hygiéniques bio 

Quelles protections hygiéniques utiliser pendant la périménopause ?

Comme expliqué plus haut, la périménopause s’accompagne de règles irrégulières, tant au niveau de l’abondance du flux que de la durée. Les menstruations peuvent même disparaître complètement certains mois. Il faudra donc adapter votre protection intime en fonction. 

En cas de flux très léger, vous pourrez opter pour le protège-slip bio, fin et discret. Il sera aussi utile si souhaitez le porter quelques jours avant l’arrivée estimée de vos menstruations, pour éviter les mauvaises surprises et risques de fuites. 

En cas de flux léger ou de flux modéré, vous pourrez choisir d’utiliser des serviettes hygiéniques au niveau d’absorption normal, ou encore d’opter pour une culotte menstruelle. Enfin, en cas de règles abondantes, privilégiez les serviettes ultra-absorbantes, éventuellement doublées d’une protection intra-vaginale.

L’utilisation de tampons périodiques ou d’une cup menstruelle est aussi possible pendant les règles de préménopause, à condition de bien choisir le tampon adapté à votre flux ainsi que la bonne taille de cup menstruelle.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article : « Les règles à la pré-ménopause ».

Trouver des protections hygiéniques pour fuites urinaires à la ménopause

À la ménopause, la baisse du taux d’œstrogènes peut avoir tendance à affaiblir et amincir les voies urinaires, provoquant des fuites urinaires chez certaines femmes.

Les fuites sont généralement très légères, et surviennent le plus souvent à la suite d'une pression abdominale provoquée par un éternuement, le port de charges lourdes, un fou rire ou encore une quinte de toux.

Si vous rencontrez des petits soucis d’incontinence à la ménopause, tournez-vous vers des protections spécifiques pour fuites urinaires, telles que des protège-slips bios anti-fuites urinaires. En effet, comme l’urine est bien plus liquide que le sang, les protections classiques pour menstruations ne seront pas efficaces.

Les protège-slips bio spécial fuites urinaires de jho sont conçus avec un cœur en cellulose et micro-billes ultra-absorbantes. C’est la garantie d’une protection efficace, à l’abri des l’humidité et des odeurs. Quant au voile de surface du protège-slip, il est composé de coton bio certifié GOTS, pour la plus grande douceur et un confort total !   

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article : « Fuites urinaires : définition, symptôme, traitement ».

Trouver des protections hygiéniques en cas de pertes vaginales à la ménopause 

À la ménopause, les pertes et sécrétions vaginales sont beaucoup moins fréquentes. Toutefois, la préménopause peut encore s’accompagner de quelques pertes vaginales occasionnelles. Dans ce cas, un simple protège-slip bio fera parfaitement l’affaire.

Par ailleurs, la flore intime étant déséquilibrée, elle est plus sensible aux infections vaginales. Si vous remarquez des pertes grumeleuses, épaisses et malodorantes, ou encore jaunes, pensez à en parler à votre gynécologue. Il pourrait en effet s’agir d’une mycose vaginale, ou autre infection bactérienne.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article : « Comment traiter et mieux gérer la ménopause ? »

Photo by We-Vibe WOW Tech on Unsplash