Les règles à la pré-ménopause

October 22, 2020 par Nikita

Lors de la phase qui précède la ménopause, le cycle menstruel est souvent perturbé. Les règles deviennent de plus en plus irrégulières avant de disparaître complètement. Chez certaines femmes, c’est toute l’horloge biologique qui se détraque. Les cycles raccourcissent puis se rallongent, les saignements augmentent puis diminuent… La préménopause est une période de grand chamboulement hormonal qui a un impact considérable sur le cycle féminin. On vous explique pourquoi et on vous donne des conseils pour vivre au mieux cette période parfois éprouvante. 

C’est quoi la préménopause ? 

On parle de préménopause ou de périménopause pour désigner la période qui précède la ménopause et durant laquelle le taux d’hormones sexuelles diminue progressivement. Cette phase de transition dure en moyenne 3 ans. Elle débute généralement entre 45 et 48 ans et s’achève avec l’arrivée de la ménopause. Certaines femmes peuvent connaître leur préménopause beaucoup plus tôt, dès l’âge de 40 ans, tandis que pour d’autres elle n’arrivera pas avant la cinquantaine. 

Que se passe t-il dans le corps à la préménopause ? 

Durant cette période de transition, notre corps se prépare à ne plus être fertile. Nos ovaires deviennent progressivement inactifs et cessent peu à peu de produire les hormones sexuelles. Notre taux d’oestrogène et de progestérone descend… avant parfois de remonter pour mieux redescendre. A cette période, nous vivons de véritables montagnes russes hormonales et c’est franchement éprouvant à la fois sur le plan physique et moral. 

Quels sont les symptômes de la préménopause ? 

Le bouleversement hormonal qui précède la ménopause entraine différents symptômes physiques et psychologiques qui varient d’une femme à l’autre, tant par leur nature que par leur intensité. Voici les signes annonciateurs les plus courants de la préménopause :

- les cycles deviennent irréguliers. Les règles peuvent disparaître plusieurs mois puis réapparaître. 

- des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes apparaissent suite aux changements hormonaux. 

- une prise de poids. A la préménopause le métabolisme se ralentit progressivement.  On brûle moins de calories et on prend plus facilement du poids si on ne fait pas attention. 

- une fatigue intense. Les changements hormonaux sont éprouvants pour le corps, c’est pourquoi on ressent parfois une fatigue intense pendant la préménopause. On dort aussi moins bien à cause des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes.

- une baisse de la libido. Cette période s’accompagne souvent d’une baisse du désir sexuel.

- une sécheresse vaginale. La chute du taux d’hormones oestrogènes affecte les glandes de Bartholin qui produisent alors moins de cyprine, cette sécrétion visqueuse chargée de la lubrification vaginale. Les parois du vagin sont alors plus sèches. 

- des troubles psychiques. Cette période peut entraîner beaucoup de stress et d’angoisse mais également une sensation de tristesse. On a le blues de la préménopause.

- des changements au niveau de la peau et des cheveux. Les cheveux deviennent parfois plus secs et plus cassants. Certaines femmes connaissent également quelques poussées d’acné et une augmentation des rides. 

L’impact de la préménopause sur les règles

Durant cette période de transition vers la ménopause, le cycle menstruel se dérègle. Certaines passent d’un cycle de 21 jours à un cycle de 32 jours. D’autres au contraire voient leur cycles se raccourcir. Parfois également les règles s’interrompent pendant plusieurs mois avant de reprendre car les ovaires se remettent soudainement à produire des hormones sexuelles. Le flux peut devenir plus abondant ou au contraire plus léger. Idem pour les douleurs menstruelles qui s’intensifient chez certaines femmes et disparaissent chez d’autres. 

Un traitement hormonal pour traiter les symptômes de la préménopause

La préménopause est un phénomène naturel et normal, il est donc inutile de chercher à la stopper. Toutefois, il est possible d’en atténuer les symptômes grâce à la prise d’un traitement hormonal qui va rééquilibrer le taux d’oestrogène et de progestérone dans le corps et éviter l’effet montagne russe hormonal. Ces traitements ont un impact très positif sur les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, la sécheresse vaginale et les problèmes de peau. Ils permettent aussi une régulation des cycles menstruels. Toutefois, il est important de prendre en compte certains effets secondaires comme une prise de poids et une augmentation du risque de thrombose veineuse. C’est pourquoi ce traitement doit être réservé aux femmes pour qui les symptômes de la préménopause sont éprouvants et handicapants au quotidien.

Des solutions naturelles pour mieux vivre sa préménopause

Si la perspective d’un traitement hormonal ne vous enchante pas, voici quelques  solutions naturelles qui ont fait leurs preuves pour soulager les symptômes de la préménopause.

- la phytothérapie. Certaines plantes comme la sauge, la menthe poivrée et le cyprès vert ont la capacité de mimer l’action des oestrogènes. Elles permettent ainsi de limiter les fluctuations du cycle et de diminuer certains symptômes comme la sécheresse vaginale ou les problèmes de peau. On les trouve sous forme de tisane ou d’huiles essentielles.

- l'acupuncture. Une étude publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine montre que l'acupuncture est efficace pour soulager certains symptômes tels que les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

- le sport. La pratique régulière d’une activité physique ou sportive permet d’améliorer nettement la qualité du sommeil et de lutter contre le stress et la prise de poids générée par la préménopause.

- une alimentation riche en oméga-3. Les Oméga-3 se trouvent principalement dans les poissons gras comme le thon ou le saumon mais aussi dans les noix, les avocats et certains légumes comme le chou-fleur ou les épinards. En plus d’être bénéfiques pour le transit, les Oméga-3 limitent certains symptômes de la préménopause comme l’acné, les cheveux cassants, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

Photo by Shane Rounce on Unsplash