Faut-il prendre un traitement hormonal à la ménopause ?

October 22, 2020 par Nikita

Le traitement hormonal de la ménopause, aussi appelé THM, est un traitement à base d’hormones parfois prescrit afin d’atténuer les symptômes de la ménopause. Si certaines femmes disent être soulagées grâce à ces médicaments, d’autres pointent du doigt des effets secondaires très désagréables. Que penser du traitement hormonal de la ménopause? Pourquoi ne convient-il pas à toutes les femmes ? Voici quelques explications afin de comprendre ce qu’est le THM et dans quels cas il est recommandé. 

Qu’est-ce que le traitement hormonal de la ménopause (THM) ? 

La ménopause est un phénomène naturel qui concerne toutes les femmes. Aux environs de l’âge de 50 ans, les ovaires arrêtent progressivement de produire les hormones de la reproduction, à savoir les oestrogènes et la progestérone. Cette diminution du taux d’hormones peut entrainer différents symptômes comme :

  • des bouffées de chaleur
  • une baisse de libido
  • une sécheresse vaginale
  • une transpiration excessive avec notamment des sueurs nocturnes
  • une prise de poids
  • des troubles du sommeil
  • une fatigue excessive
  • des sautes d’humeur et de l'irritabilité

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est généralement prescrit par un médecin afin d’atténuer ces symptômes qui peuvent avoir un impact non négligeable sur la qualité de vie. 

Comment fonctionne le THM ? 

Le principe du THM est de substituer les hormones qui étaient produites naturellement par les ovaires à l’époque où vous aviez encore vos règles par des hormones de synthèse. En clair, on vous prescrit un traitement à base d’oestrogène et de progestérone afin de simuler le cycle d’avant la ménopause. 

Sous quelles formes se présente le THM? 

Aujourd’hui il existe des traitements substitutifs de la ménopause sous différentes formes :

  • Les comprimés. Ils doivent être pris par voie orale tous les jours.
  • Le gel. Il suffit d’étaler une fois par jour une noisette de gel sur la peau ( bras ou cuisse en général). Les hormones vont alors progressivement passer dans le sang.
  • Le patch. On le colle chaque jour sur le haut du bras. Il délivre alors en continu une petite quantité d’hormones.

Le choix du type de traitement se fait avec votre médecin en fonction de votre mode de vie et de vos souhaits.

Les règles et la ménopause

Puisque le principe du traitement hormonal de la ménopause est de reconstituer grâce à des hormones de synthèse le cycle féminin, on peut se poser la question de la réapparition des règles. En fait, c’est à vous de choisir puisque deux possibilités de prise du traitement hormonal s’offrent à vous :

  • La méthode avec reprise des règles : Elle consiste à prendre les œstrogènes en continu ou sur une période de 21 à 28 jours. La progestérone n’est ajoutée qu’en fin de cycle pendant 12 à 14 jours. Les règles surviennent après la fin de la prise du progestatif.
  • La méthode sans règles : Elle consiste à prendre en même temps les deux hormones, œstrogène et progestérone,  pendant 25 jours sans interruption. Il n’y aura alors pas de phénomène de règles.

Les bénéfices du traitement hormonal de la ménopause

La prise d’oestrogène va avoir un impact très positif sur les symptômes causés par la ménopause, notamment les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et la sécheresse vaginale. Toutefois, des études ont démontré que la prise d'oestrogène seule pouvait conduire au développement d’un cancer de l’utérus. C’est pourquoi elle est toujours prise en complément de progestérone, hormone connue pour protéger l’organisme de ce type de cancer. Cette association des deux types d’hormone est indispensable, sauf en cas d’hystérectomie c’est-à-dire lorsque l’utérus a été retiré chirurgicalement.

Une réduction des risques d’ostéoporose

L’une des conséquences de la ménopause est le développement de l’ostéoporose, une maladie qui fragilise les os et augmente considérablement le risque de traumatismes et de fractures. Il a aujourd’hui été prouvé notamment par un rapport de la haute autorité de santé que la prise d’un traitement hormonal de la ménopause réduisait considérablement le risque de fracture liée à l’ostéoporose. 

Les risques du traitement hormonal de la ménopause

Si le traitement hormonal de la ménopause permet de soulager de nombreuses femmes, d’autres pointent les inconvénients et les effets secondaires liés à la prise de ce genre de traitement. Certains effets indésirables ont été recensés comme :

  • des douleurs au niveau des seins
  • une prise de poids
  • des ballonnements

Si ces symptômes sont gênants, ils ne sont toutefois pas dangereux et ressemblent plutôt à des contre-indications. D’autres études pointent  elles des effets indésirables beaucoup plus problématiques :

  • une augmentation accrue du risque de thrombose veineuse. Selon une étude parue dans la revue médicale suisse, une femme sous THM aurait 3 à 6 fois plus de chance de développer un caillot sanguin.
  • une augmentation du risque (légère) de cancer du sein. Selon une étude britannique parue dans la revue The Lancet en 2019, une femme de cinquante ans qui suit pendant cinq ans un THM en continu a 8,3% de probabilité de développer un cancer du sein dans les vingt années qui suivent le début du traitement. Pour les femmes du même âge qui n’ont suivi aucun traitement ce risque est de 6,3 %.

Le traitement hormonal de la ménopause : un traitement au cas par cas

Au vu des effets secondaires existants, les traitements hormonaux ne doivent pas être systématiques mais réservés aux femmes ménopausées pour qui les symptômes de la ménopause sont éprouvants et handicapants au quotidien. La décision de prendre un traitement substitutif n’est pas anodine. Il est important d’en  parler avec votre médecin afin d’étudier les différentes options qui s’offrent à vous. En cas de prescription d’un THM, le dosage doit être réévalué au moins une fois par an.

Photo by Larisa Birta on Unsplash