L'hygiène pendant les règles

April 10, 2020 par Nikita

Pour éviter les mauvaises odeurs ou par peur des infections, certaines femmes ont tendance à modifier leur hygiène intime pendant les règles. Elles se lavent plus, utilisent des lingettes nettoyantes et ont même parfois recours à ce que l’on appelle des douches vaginales…. Exactement ce qu’il ne faut pas faire, on vous explique pourquoi !

Pourquoi les règles sentent mauvais ?

Durant les menstruations, les pertes sanguines s’accompagnent généralement d’une odeur vaginale   plus forte qu’à l’accoutumée. En cause, des petites bactéries qui proviennent de l’endomètre, cette muqueuse qui tapisse l’utérus et est évacuée avec les saignements. Attention toutefois, si cette odeur est vraiment très désagréable, il peut s’agir d’une infection vaginale, il faut alors consulter rapidement. 

En plus de cette modification de l’odeur vaginale, les règles entrainent bien souvent une augmentation de la transpiration. En cause, la chute du taux d’hormones oestrogènes qui  engendre un dérèglement  des glandes sudoripares responsables de la production de sueur.

Faut-il plus se laver pendant les règles ?

Les saignements menstruels associés à cette transpiration excessive et à une odeur vaginale plus forte, engendrent chez certaines femmes une sensation d’inconfort. Elles se sentent sales et ont tendance à se doucher plus souvent, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses pour leur intimité. « Le problème est que la plupart des femmes se lavent avec du savon et des gels douche. Le PH de ces produits n’est absolument pas adapté au vagin. Ils détruisent la flore vaginale ce qui entraine une prolifération des mauvaises bactéries et augmente le risque d’infection et donc les mauvaises odeurs» explique la gynécologue Rose Saloua El Falah.

Autre mauvaise idée, celle de la douche vaginale qui consiste à diriger le jet d’eau directement à l’intérieur du vagin.  Une catastrophe pour le Dr Saloua El Falah, «  ça décape tout, y compris les lactobacilles, ces micro-organismes qui protègent le vagin des mauvaises bactéries et des champignons ».

Quant aux lingettes intimes, nous ferions mieux de les oublier au fond de notre sac à main. « La plupart de ces lingettes contiennent des parfums de synthèse qui sont très agressifs, à la fois pour la peau et pour la flore vaginale. En plus, elles sont très allergisantes» déplore notre gynécologue.

Quel hygiène intime alors pendant les règles ?

S’il y a une chose à retenir, c’est que le vagin est un petit bijou de technologie, entièrement autonettoyant. Il a la capacité naturelle d’expulser les saletés et de lutter contre les mauvaises  bactéries pour éviter leur prolifération. Mieux vaut donc le laisser travailler en paix. Un excès d’hygiène étant le meilleur moyen de générer des mycoses ou des infections vaginales. 

L’idéal pendant les règles est donc de se contenter d’ une douche par jour en utilisant des produits adaptés à l’hygiène intime, qui respectent la PH de la flore vaginale. Utiles pour nettoyer la vulve, ils ne doivent toutefois pas être introduits à l’intérieur du vagin qui, nous l’avons vu, se débrouille très bien tout seul. Enfin, celles qui estiment qu’une douche n’est pas suffisante peuvent opter pour un rinçage à l’eau claire à un autre moment de la journée.

Photo by Nathan Dumlao on Unsplash