Douches vaginales : une pratique d'hygiène intime dangereuse

October 7, 2020 par Nikita

Dans un souci d’hygiène, beaucoup de femmes pratiquent ce que l’on appelle la douche vaginale afin de nettoyer l’intérieur de leur vagin. Elles pensent ainsi avoir le vagin plus propre et limiter les risques de mauvaises odeurs et d’infections. Dans les faits, c’est pourtant tout l’inverse qui se produit ! La douche vaginale est une fausse bonne idée : c'est le meilleur moyen d’abîmer son vagin et d’attraper des infections. On vous explique pourquoi il faut absolument bannir cette pratique et on vous donne nos meilleurs conseils pour adopter une bonne hygiène intime.

C’est quoi une douche vaginale ?

La douche vaginale consiste à diriger un jet d’eau directement à l’intérieur du vagin afin de le nettoyer. Certaines femmes utilisent ensuite un gant de toilette ou leurs doigts afin de frotter les parois vaginales avec du gel douche ou du savon. Elles rincent ensuite de nouveau à l’eau claire. Certaines peuvent même avoir recours à cette méthode d'hygiène intime plusieurs fois par jour pendant leurs règles car elles se sentent sales et ont peur des mauvaises odeurs. 

Le vagin un organe autonettoyant

Cela peut vous paraître étonnant mais il est tout à fait inutile de se nettoyer le vagin. Pourquoi ? Parce qu’il se débrouille très bien tout seul ! La nature lui a donné un super pouvoir, celui d’être autonettoyant. Il est en effet naturellement capable d’expulser les saletés. Pour cela, il fait appel à son arme secrète, les pertes vaginales. Redoutables ménagères, ces secrétions vaginales visqueuses captent les impuretés et les saletés pour les amener à l’extérieur du vagin. Au vu du fier service qu’elles nous rendent, on peut leur pardonner de nous avoir tâché quelques culottes !

La flore vaginale, protection naturelle contre les infections

A l’intérieur de notre vagin, on trouve ce que l’on appelle la flore vaginale. Il s’agit d’un ensemble de micro-organismes naturellement fabriqués par notre corps. Cette flore vaginale contient un grand nombre de bactéries que l’on appelle lactobacilles. En fabriquant de l’acide lactique, elles rendent notre vagin légèrement acide ce qui empêche les germes et bactéries pathogènes de pénétrer dans le vagin. Notre flore vaginale joue donc le rôle de  barrière protectrice contre les infections vaginales. Elle nous préserve, par exemple, des déséquilibres de la flore vaginale comme les mycoses vaginales et vulvaires , les vaginites à levures ou encore des vaginoses bactériennes. Les infections urinaires ou cystites auront également un terrain plus favorable pour se développer. C’est pourquoi il est important de prendre soin de votre vagin et de votre vulve

Les bons gestes de l'hygiène féminine et intime

La douche vaginale une pratique à bannir 

Non seulement la douche vaginale est inutile puisque ni votre vagin ni votre muqueuse vaginale n’ont besoin d’être nettoyés, mais en plus elle est dangereuse. La douche vaginale fait à votre vagin l’effet d’un nettoyage au karcher. Le jet d’eau décape tout, y compris votre flore vaginale. En détruisant les lactobacilles, vous détruisez votre système immunitaire intime et laissez votre vagin sans protection contre les infections, qui ont alors tout le loisir de se développer. La douche vaginale correspond à une toilette intime excessive. Si vous utilisez un gel douche ou un savon, c’est encore pire. Ces produits ont bien souvent un PH qui n’est pas adapté à celui plutôt acide de notre vagin. C’est le meilleur moyen pour achever votre flore vaginale déjà bien malmenée par le jet d’eau. 

Un nettoyage en douceur de la vulve

S’il ne faut jamais nettoyer l’intérieur du vagin, la vulve elle, doit être nettoyée quotidiennement. Pour cela, mieux vaut éviter la plupart des gels douche et des savons car ils sont souvent trop agressifs pour cette zone extrêmement sensible. Mieux vaut privilégier un gel nettoyant intime ou bien un savon spécifique avec un PH physiologique, c’est à dire proche de celui de notre vagin (entre 4 et 5,5). Cela permet de protéger les muqueuses vaginales et de ne pas agresser la flore intime si le produit entre en contact avec le vagin. 

Bien choisir son gel intime 

Au lieu de la douche vaginale, mieux vaut opter pour un nettoyage en douceur de la vulve avec un gel nettoyant intime au PH physiologique ou légèrement acide. Attention toutefois à jeter un coup d’oeil sur la composition de ces produits avant de les acheter. D’après une étude parue dans la revue 60 millions de consommateurs, certains gels intimes contiennent énormément d’allergènes et de perturbateurs endocriniens pouvant générer de grosses irritations ou des allergies. Il est donc préférable de  privilégier l’achat d’un gel intime sans parfum, sans allergène et pourquoi pas à base d’ingrédients d’origine naturelle voire même issus de l’agriculture biologique.

En finir avec la peur des mauvaises odeurs

Si certaines femmes ont recours à la douche vaginale, c’est bien souvent par peur des mauvaises odeurs. Toutefois, un vagin en bonne santé avec une flore équilibrée ne sent pas mauvais ! Si vous êtes incommodée par l’odeur de votre vagin, si vos pertes vaginales sont malodorantes, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme qui va vous prescrire un prélèvement vaginal. Une forte odeur vaginale est souvent le signe d’une infection causée par un dérèglement de la flore. Le problème c’est qu’en pratiquant des douches vaginales par peur des mauvaises odeurs, certaines femmes contractent des infections qui génèrent.. des mauvaises odeurs ! C’est le serpent qui se mord la queue ! D'autant plus si vous portez des sous-vêtements en synthétique, des vêtements trop serrés et si vous utilisez des produits d'hygiène intime qui ne sont pas adaptés. Ces facteurs peuvent être aggravants, tout comme la prise d'un traitement hormonal ou de certains moyens de contraception.

Il est à noter toutefois que notre vagin est légèrement plus odorant pendant les règles car, à ce moment là du cycle menstruel, le sang que nous expulsons contient des bactéries qui peuvent sentir un peu fort. C’est pourquoi il est important de changer très régulièrement de protection hygiénique afin que le sang ne stagne pas.

J'ai perturbé l'équilibre de ma flore vaginale avec les douches

Si vous avez l'habitude des douches vaginales et que vous avez ressenti les symptômes suivants :

Ceci est peut-être le signe d'une flore vaginale déséquilibrée due à la prolifération de mauvaises bactéries. Parfois, ces symptômes peuvent être liés à une Infection Sexuellement Transmissible (IST). C'est pourquoi il est important de consulter un médecin. Après avoir effectué l'analyse des pertes, le professionnel de santé qui vous suit vous prescrira des traitements adaptés : ovules vaginaux (antifongiques en cas de mycose causée par le champignon candida albicans), prise d'antibiotiques par voie orale ou locale, crèmes, probiotiques vaginaux et/ou intestinaux (gélules, comprimés, capsules) ... 

La flore bactérienne de votre vagin devrait retrouver son équilibre naturel et ses défenses une fois le traitement terminé. Pour éviter les récidives, dites adieu aux douches vaginales.

Photo by Gregory Pappas on Unsplash