Que se passe-t-il dans notre corps pendant les règles ?

October 22, 2020 par Nikita

Les règles sont un phénomène naturel et normal qui touchent toutes les femmes depuis la puberté jusqu’à la ménopause. Chaque mois, du sang s’écoule du vagin pendant plusieurs jours. Ces saignements peuvent s’accompagner de différents symptômes comme des crampes, des troubles intestinaux ou encore des migraines. Que se passe-t-il exactement dans notre corps pendant les règles? Pourquoi est-ce parfois douloureux ? Voici quelques explications pour bien comprendre ce que sont les règles et comment elle impactent notre organisme.

C’est quoi les règles ? 

Chaque mois notre utérus se prépare à l’éventuelle arrivée d’un bébé. Pour cela, il se tapisse d’une muqueuse épaisse appelée endomètre. En l’absence de grossesse, ce petit nid douillet n’a plus lieu d’être et la muqueuse se désagrège avant d’être évacuée naturellement : ce sont les règles. En moyenne, ces saignements durent entre 3 et 7 jours. A la fin des règles, l’utérus se remet à produire de l’endomètre et le cycle recommence tous les mois tant qu’il n’y a pas de grossesse. 

Quels sont les symptômes des règles ? 

En plus des saignements, les règles s’accompagnent souvent de différents désagréments. Voici une liste des symptômes les plus communs :

  • Douleurs et crampes abdominales
  • Troubles digestifs: diarrhées ou constipation
  • Maux de tête
  • Douleurs dans le bas du dos
  • Sensation de pesanteur et tiraillements dans la poitrine
  • Rétention d’eau
  • Fatigue, manque d’énergie
  • Troubles du sommeil
  • Apparition de boutons d’acné, particulièrement au niveau du menton

A noter que l’intensité et la nature des symptômes sont très variables d’une femme à l’autre. Certaines ont des règles extrêmement douloureuses tandis que d’autres ne présentent que des saignements indolores et peu abondants.

Pourquoi ça fait mal ? 

Durant les règles, notre utérus se contracte afin de faciliter et d’accélérer l’évacuation de l’endomètre. Ces contractions utérines peuvent être particulièrement douloureuses et engendrent notamment des crampes abdominales et des douleurs dans le bas du dos. Durant ce processus, l’endomètre sécrète des molécules appelées prostaglandines qui amplifient encore un peu plus les contactions de l’utérus.

Combien de temps ça dure ? 

En moyenne les menstruations durent entre 3 et 7 jours et reviennent tous les 21 à 35 jours. Certaines femmes ont donc leurs règles toutes les trois semaines, d’autres toutes les quatre semaines. Les cycles ne sont pas toujours réguliers, notamment lors de la puberté. Les premières règles sont en effet bien souvent chaotiques. Il peut se passer plusieurs mois entre les saignements. Les cycles sont aussi généralement perturbés pendant la phase qui précède la ménopause, la péri-ménopause. 

Un grand chamboulement hormonal

Juste avant les règles notre taux de progestérone augmente. Cette hormone est secrétée par notre corps pour le préparer à une éventuelle grossesse. Dans le même temps notre taux d’hormones féminines, les oestrogènes, est en chute libre. Puis, lorsque les règles se déclenchent, notre corps cesse tout à coup de produire de la progestérone tandis que la quantité d’œstrogènes se met à remonter. Nos hormones font les vases communicants et cela impacte notre corps et notre humeur. 

L’impact psychologique des règles

Les changements hormonaux liés aux menstruations peuvent avoir un impact considérable sur notre moral et notre état psychologique. La chute et l’augmentation brutale des hormones entraîne souvent des montagnes russes sur le plan émotionnel. On est à fleur de peau, on se sent épuisé mentalement. Ces symptômes sont généralement très présents juste avant et au début des règles. Ils s’estompent progressivement à partir du deuxième jour des menstruations. 

Une fatigue intense

Durant nos règles nous perdons parfois une quantité importante de sang. Cela peut entrainer un état de fatigue considérable. S’il est conseillé de maintenir une activité physique légère pour que notre corps puisse secréter assez de dopamine ( hormone du plaisir) pour ne pas avoir le moral dans les chaussettes, il faut toutefois savoir écouter son corps et profiter de cette période pour se reposer et rattraper d’éventuelles heures de sommeil en retard. Juste après les règles, vous devriez normalement bénéficier d’un regain naturel d’énergie. Ce sera alors le moment idéal pour faire du sport.

Le syndrome prémenstruel

A l’approche des règles, certaines femmes présentent un ensemble de symptômes physiques ou psychologiques désagréables. Il peut s’agir de maux de ventre, de migraines mais aussi de sautes d’humeur, d’irritabilité ou d’une sensation de mélancolie. C’est ce qu’on appelle le syndrome prémenstruel ( SPM) et c’est lié à l’explosion du taux de progestérone, une hormone servant à préparer l’utérus pour une éventuelle grossesse. Une fois que les règles arrivent, la quantité de progestérone chute et les symptômes du SPM disparaissent. 

N’hésitez pas à consulter un médecin 

Si vos cycles sont très irréguliers ou que vous avez de fortes douleurs pendant les règles, il est important d’en parler à votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme. On vous l’accorde, les règles sont rarement un moment agréable. Toutefois, il n’est absolument pas normal d’être en souffrance. Les douleurs doivent être modérées et soulagées rapidement par la prise d’un antalgique. Des symptômes trop prononcés peuvent être le symptôme d’une pathologie plus grave comme l’endométriose qui touche près d’une femme sur 10. Dans tous les cas, il existe des solutions pour vous soulager. N’hésitez pas à en parler avec le professionnel de santé de votre choix.

Photo by Giorgio Trovato on Unsplash