Caillot de sang et règles

April 26, 2022 par Nikita

Si vous avez vos règles, vous avez sûrement constaté que le sang qui s’écoule n’est pas toujours liquide, il contient parfois des morceaux appelés caillots. D’où viennent-ils ? Faut-il s’inquiéter ? Quels sont les traitements ? On fait le point sur les caillots menstruels. 

D’où vient le sang des règles ? 

Chaque mois, notre utérus se prépare à une éventuelle grossesse. Pour cela, il se tapisse d’une muqueuse épaisse et vascularisée appelée endomètre. En cas de fécondation de l’ovocyte par un spermatozoïde, l'œuf va venir s’implanter dans cette paroi utérine pour se développer et devenir un embryon puis un fœtus. 

Si vous n’êtes pas enceinte, ce petit nid douillet n’a plus lieu d’être et la muqueuse se désagrège avant d’être évacuée naturellement sous forme de pertes sanguines par le vagin : ce sont les règles. 

Pourquoi le sang des règles contient-il des caillots ? 

Le sang des règles n’est pas toujours fluide, surtout au début des menstruations. Il peut contenir des sortes de grumeaux plus ou moins épais, c’est ce que l’on appelle les caillots. En fonction des cas, ces caillots peuvent être :

  • Des morceaux de muqueuse utérine
  • Du sang menstruel coagulé, c'est-à-dire qui s’est solidifié.

La coagulation est un phénomène normal dans le corps. Lorsque l’on se blesse par exemple, le sang va naturellement coaguler pour devenir plus épais et éviter une hémorragie, c’est-à-dire une perte excessive de sang qui pourrait être dangereuse pour notre santé. 

Quand on a nos règles, c’est l’inverse, le corps sécrète un anticoagulant naturel afin que le sang s’écoule rapidement vers l’extérieur du corps. Toutefois, lorsque les règles sont abondantes, cette substance n’est pas produite en quantité suffisante ce qui entraîne des caillots. 

Quand les caillots sont-ils plus fréquents ? 

L’apparition de caillots dans le sang menstruel est un phénomène normal et naturel, mais il est toutefois plus fréquent :

Les caillots, le signe d’une carence en fer ?

Une production excessive de caillots est souvent causée par des règles abondantes mais il peut aussi s’agir de la conséquence d’une anémie c’est-à-dire un manque de fer. Il a en effet été démontré qu'une carence en fer pouvait entraîner une diminution de la fabrication de la substance anticoagulante permettant au sang menstruel de s’écouler. 

Si vous avez beaucoup de caillots sanguins notamment lors de règles légères, il peut être intéressant de modifier votre alimentation pendant vos menstruations afin d’augmenter vos apports en fer que l’on trouve principalement dans :

  • Les légumes verts comme les brocolis, les petits-pois ou les épinards
  • Les légumineuses comme les lentilles, les haricots rouges, les fèves
  • Les oléagineux tels que les noix, les amandes ou les pistaches
  • Le soja
  • La viande rouge
  • Les poissons gras comme le saumon, le maquereau ou la sardine

En plus des caillots sanguins, une carence en fer peut se manifester par différents symptômes :

  1. De la fatigue
  2. Des vertiges
  3. Des essoufflements
  4. Des migraines
  5. Des difficultés de concentration

Ainsi, il est conseillé de prendre rendez-vous avec votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme qui pourra vous prescrire une prise de sang afin de vérifier votre taux de fer. 

Quand faut-il s’inquiéter ? 

Les caillots menstruels sont dans la plupart des cas normaux et bénins. Toutefois si votre flux menstruel en contient beaucoup et qu’en parallèle vous avez d’autres symptômes comme :

  • Des douleurs abdominales intenses
  • Le ventre dur et gonflé
  • Des pertes sanguines avec une odeur anormale

Il faut mieux consulter un professionnel de santé car il peut s’agir :

Quels traitements pour les caillots sanguins ?

Il n’existe pas de traitement à proprement dit contre les caillots de sang puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie mais d’une réaction physiologique normale de l’organisme. Toutefois, il est possible de diminuer leur quantité grâce à ces quelques conseils :

  1. Augmentez votre consommation d’aliments riches en fer pour prévenir une carence.
  2. Prenez des compléments alimentaires à base de fer si votre prise de sang révèle une anémie.
  3. Consommez des aliments riches en oméga-3 qui sont des anticoagulants naturels. On en trouve dans les poissons gras, les œufs, les huîtres, les légumes verts, l’huile de colza ou de lin, l’avocat, le choux-fleur, les oléagineux …)
  4. Bien vous hydrater car l’eau est un fluidifiant sanguin naturel.
  5. Buvez des tisanes de mélilot pour fluidifier votre sang et des infusions d’orties très riches en fer. Ces remèdes de grand-mère sont très efficaces et peu coûteux. Nous vous proposons chez Jho, une tisane à base d'achilée millefeuille.
  6. Prenez du magnésium qui limite la coagulation en plus de soulager les crampes menstruelles
  7. Changez de contraception. Si vous êtes ouverte à l’idée de prendre une contraception hormonale, sachez que de nombreuses femmes ont réussi à réguler leurs règles grâce à la pilule.
  8. Vous pouvez aussi vous tourner vers l’homéopathie en prenant des granules de « Sabina » et « Phosphorus », deux souches homéopathiques souvent prescrites pour diminuer le flux sanguin lors de menstruations abondantes.

Quelles protections hygiéniques utiliser pour les caillots sanguins ? 

Si vos règles sont hémorragiques et contiennent de nombreux caillots, vous risquez d’avoir des fuites et de tâcher vos vêtements ou vos draps. C’est pourquoi il est important de bien choisir vos protections hygiéniques. Vous pouvez par exemple opter pour :

  1. Une culotte menstruelle pour flux abondant
  2. Une coupe menstruelle pour règles abondantes. 
  3. Des serviettes hygiéniques ou des tampons pour flux très abondants à condition de les changer régulièrement. 

En cas de saignements menstruels très intenses vous pouvez pour plus de sécurité coupler deux moyens de protections comme un tampon et une culotte menstruelle. 

Photo by Kind and Curious on Unsplash