Tout savoir sur le smegma

March 4, 2022 par Nikita

Vous avez peut-être déjà remarqué un dépôt blanchâtre sur votre vulve. Il s’agit alors probablement de smegma, une sécrétion naturelle très utile mais qui, lorsqu’elle est produite en excès, peut poser quelques problèmes d’hygiène intime. On vous explique tout sur le smegma. 

C’est quoi le smegma ? 

Le smegma est une sécrétion blanche qui ressemble un peu à du lait caillé. On la trouve chez les femmes au niveau du clitoris et des petites lèvres, il est sécrété par les glandes clitoridiennes. Chez les hommes, le smegma s’accumule au niveau du prépuce, ce repli de peau qui entoure le gland du pénis. Il est produit par les glandes préputiales. 

Le smegma est constitué principalement de cellules épithéliales, les fameuses peaux mortes et de sécrétions sébacées. Sa présence est normale et naturelle. 

A quoi sert le smegma ? 

Le smegma a une fonction bien précise. Il permet de :

  • Nettoyer la vulve ou le pénis en expulsant les cellules mortes et les impuretés
  • Hydrater les organes génitaux en ayant le rôle de lubrifiant naturel. Chez les petits garçons, le smegma aide le prépuce à coulisser plus facilement sur le gland, diminuant ainsi les risques de phimosis, une affection du pénis qui empêche le gland d’être décalotté.

En quelle quantité est-il produit ? 

La quantité de smegma produite est très variable d’un individu à l’autre. Toutefois, il est généralement plus abondant chez les hommes, surtout quand ils ne sont pas circoncis. En effet, la circoncision, qui consiste à enlever  une partie ou la totalité du prépuce, diminue l’activité des glandes préputiales. 

Chez les femmes, la production de smegma a tendance à fluctuer avec les hormones et à varier en fonction des moments du cycle menstruel. Ainsi elle est généralement plus abondante à l’approche de l’ovulation.  Au contraire, à la ménopause, la fabrication de smegma se raréfie. 

Les conséquences d’un excès de smegma

Lorsque ces sécrétions s’accumulent au niveau de la vulve ou du pénis, elles peuvent devenir malodorantes car elles entrent en contact avec les bactéries qui sont présentes sur la peau. C’est généralement la conséquence d’une hygiène intime insuffisante ou bien d’une toilette intime mal réalisée

Une accumulation de smegma peut entraîner des inflammations, des irritations, des rougeurs... Chez les femmes, elle peut être la cause de prurit vulvaire, c'est-à-dire de démangeaisons si intenses qu’elles conduisent à un grattage irrépressible pouvant créer des lésions. Attention toutefois à ne pas confondre la vulvite, l’inflammation de la vulve, ni avec la mycose qui est causée par un champignon. 

Chez l’homme, on constate parfois une balanite, c’est-dire une inflammation du gland, qui prend généralement une teinte rouge ou  une posthite, une inflammation du prépuce.

Comment se débarrasser du smegma ? 

La seule solution pour retirer l’excédent de smegma c’est d’avoir une bonne  hygiène intime. Pour cela, il est important de se laver quotidiennement et en douceur les parties génitales. 

Pour les femmes

Nous vous recommandons de :

  • Utilisez un gel nettoyant intime pour faire la toilette de votre vulve. Formulé avec un PH légèrement acide pour respecter celui de votre vagin, il est moins agressif que les savons et les gels douche. Choisissez-les de préférence avec une composition naturelle, sans parfum ni substance allergène.
  • Prenez le temps d’écarter les petites et grandes lèvres afin de bien nettoyer chaque recoin de votre vulve. Toutefois ne faites pas entrer d’eau ni de produit nettoyant à l’intérieur de votre vagin au risque de détruire votre flore vaginale. 
  • Oubliez les lingettes. La tentation est grande lorsque l’on produit beaucoup de smegma d’utiliser au cours de la journée des lingettes nettoyantes intimes. Le problème c’est quelles sont blindées de parfum et de substances allergènes ce qui pourrait fragiliser vos muqueuses, dégrader votre flore et entraîner des candidoses (infections à champignons comme les mycoses).
  • Jetez votre flacon de déodorant intime. Si vos pertes sont odorantes, vous pourriez avoir la très mauvaise idée d’investir dans un déodorant intime, ce qui serait absolument catastrophique pour votre vulve. Allergies, prurit, vaginose, mycose, c’est tout ce que vous obtiendrez !

Pour les hommes :

  • Utilisez un savon doux ou un gel douche naturel pour limiter le risque d’irritation ou de réaction allergique. 
  • N’oubliez pas de décalotter votre gland, c’est-à-dire de relever votre prépuce afin de pouvoir nettoyer l’intégralité du gland et particulièrement son sillon dans lequel à tendance à s’accumuler le smegma. 

Dans tous les cas, il est essentiel de changer quotidiennement de sous-vêtements afin d’éviter les phénomènes de macération et de mauvaises odeurs.

Photo by Sahand Hoseini on Unsplash