Trouver des protections hygiéniques quand on a des irritations et mycoses

March 25, 2021 par Soraya

Si vous souffrez d’irritations pendant vos règles, ou que vous êtes fréquemment sujette aux mycoses vaginales, il est possible que ce soit lié à vos protections hygiéniques. Pour limiter ces petits désagréments qui impactent le quotidien, on vous conseille d’abord de choisir des protections intimes saines, naturelles, qui traiteront votre flore intime avec douceur et respect. Tour d’horizon des protections hygiéniques quand on a des irritations et mycoses. 

Qu’est-ce qu’une mycose ?

Une mycose vaginale est une infection génitale, produite le plus souvent par le champignon appelé candida albicans. Lors d’une mycose, le pH de la flore vaginale est déséquilibré. Les mycoses sont sans gravité mais doivent être traitées.

Les causes possibles des mycoses vaginales sont nombreuses, et peuvent être liées à : un changement hormonal (menstruations, contraception, grossesse…), une irritation ou un assèchement de la muqueuse, la prise d’antibiotiques, la consommation de tabac, le port de vêtements trop serrés, la baignade en piscine, le stress, le manque de sommeil, des déficits immunitaires… 

Les mycoses se manifestent notamment par des démangeaisons de la vulve et des pertes blanches épaisses. La zone intime a aussi tendance à être rouge et gonflée.

Quelles protections hygiéniques choisir pour réduire le risque d’irritations ?

Les protections hygiéniques bio pour limiter les risques d’irritations

Certaines protections hygiéniques peuvent avoir tendance à assécher la flore vaginale, et à provoquer des irritations, et parfois même des mycoses. Pour réduire ces risques, on vous recommande de choisir des protections intimes bio. 

Chez jho, on vous propose toute une gamme de protections intimes bios, saines, confortables et super efficaces : des serviettes hygiéniques bio pour jour et nuit, des tampons périodiques pour tous types de flux (léger, moyen, abondant), des protège-slips bio, ou encore des culottes menstruelles en coton bio.

Faire le choix d’une solution hygiénique bio permet de bénéficier d’une protection douce, naturelle, qui respire et qui n’agresse ni la peau ni les muqueuses. Sans plastique, sans parfum, ni blanchiment au chlore, ni produits nocifs, nos protections intimes sont 100 % en coton biologique certifié GOTS. Testées sous contrôle dermatologique, elles limitent les risques d’irritations. 

Pour en savoir plus, consultez notre article : « Compositions et fabrication des serviettes hygiéniques bio VS industrielles »

J’ai une mycose, quelle protection mettre pendant mes règles ?

Si vous souffrez d’une mycose vaginale pendant votre semaine de règles, évitez autant que possible les matières synthétiques et plastiques et les protections hygiéniques contenant du parfum. Le mieux est, là encore, d’utiliser des protections externes bio (serviette, protège-slip ou culotte menstruelle). 

N’utilisez pas non plus de protections internes (tampon périodique ou cup menstruelle) si vous avez une mycose.

La culotte de règles en coton bio, respirante, légère et douce, est aussi une bonne alternative si vos flux menstruels sont légers ou modérés. Veillez ensuite à bien la laver avec une lessive bio dans l’idéal.

Conseils sur l’utilisation des protections hygiéniques quand on a des irritations et mycoses

Pour diminuer les risques d’irritations ou de mycoses, veillez à ne pas porter votre protection hygiénique trop longtemps. Changez votre serviette intime ou votre protège-slip toutes les 4 heures, et votre tampon ou votre cup toutes les 4 heures à 6 heures environ. En effet, les mycoses peuvent aussi survenir à la suite d’un assèchement de la paroi vaginale. Les tampons, s’ils sont portés trop longtemps ou s’ils ne sont pas adaptés au flux, peuvent assécher la flore intime et absorber les bactéries protectrices de la muqueuse. De même, une serviette hygiénique ou un protège-slip porté trop longtemps favorise le développement des bactéries et le risque d’irritations ou autres désagréments.

Veillez aussi à stériliser régulièrement votre cup menstruelle. Pour en savoir plus sur l’utilisation et le nettoyage de votre coupe menstruelle, consultez notre article : « Comment utiliser sa cup menstruelle ? »

À savoir : si vous souffrez d’une mycose en dehors de votre période de règle, vous pourrez utiliser un protège-slip bio pour parer les pertes blanches provoquées par l’infection.

Le risque d’irritations et de mycoses peut aussi être limité grâce à des petits gestes simples du quotidien, tels que : éviter l’hygiène intime trop intrusive et les douches vaginales ; utiliser un savon intime naturel et sans parfum, au pH neutre, qui va maintenir l’équilibre de la flore vaginale ; éviter de porter des protège-slips trop souvent en dehors de vos règles ; et privilégier les sous-vêtements en coton.

Si vous souffrez de mycoses, parlez-en avec votre gynécologue ou à votre médecin traitant qui vous prescrira un traitement adapté.

Pour en savoir plus sur les mycoses vaginales, consultez notre article : « Les mycoses vaginales : définition, symptôme, traitement »

Photo by Zohre Nemati on Unsplash