Les symptômes des règles

April 26, 2022 par Nikita

Avoir ses règles, ce n’est pas seulement perdre du sang par le vagin. Les menstruations entrainent tout un tas de symptômes très variables d’une femme à l’autre. Douleurs mammaires, crampes menstruelles, migraines, problèmes digestifs, mal de dos, on fait le point sur les conséquences des règles sur l’organisme. 

Les douleurs mammaires 

Quelques jours avant l’arrivée de leurs menstruations, durant le syndrome prémenstruel, de nombreuses femmes se plaignent de douleurs dans la poitrine. On parle de mastodynie.

Elles sont les seins lourds, gonflés et extrêmement sensibles, au point que le port d’un soutien-gorge est parfois impossible. Les douleurs mammaires se poursuivent généralement pendant les menstruations et disparaissent juste après car elles sont liées aux changements hormonaux causés par l’arrivée des règles et notamment la baisse soudaine des oestrogènes et de la progestérone. Il est possible de soulager ces douleurs mammaires en se massant délicatement la poitrine avec un gel ou une crème hydratante. 

Les crampes menstruelles

Pendant les règles et sous l’action des hormones prostaglandines, l’utérus se contracte afin d’évacuer le sang menstruel, cela peut entraîner des crampes très douloureuses au niveau du bas-ventre. Dans certains cas, il arrive que ces contractions bloquent la circulation dans les vaisseaux sanguins alentour. Cela a pour conséquence de couper l’apport en oxygène de certains muscles et notamment ceux du dos qui se trouvent à proximité de l’utérus.

Ce qui explique pourquoi de nombreuses femmes ont mal au dos pendant leurs menstruations ou encore voient des boutons de règles apparaître sur des zones spécifiques de leur visage.

Pour soulager ces douleurs de règles vous pouvez :

  • Utiliser la classique bouillotte de grand-mère et la placer sur votre ventre. Sous l’effet de la chaleur vos crampes vont s’estomper. En plus on a développé pour vous une super bouillotte toute douce en coton avec des graines de lin.
  • Pratiquer une activité physique douce comme le yoga avec des postures qui vont détendre votre abdomen et étirer vos lombaires. 
  • Utiliser le pouvoir des plantes médicinales. Consommées sous forme de tisanes certaines plantes comme l’achillée millefeuille, l’estragon, la lavande, la menthe poivrée, la valériane, le gingembre ou la mélisse sont connues pour leurs vertus antispasmodiques et anti-inflammatoires.  Nous vous avons d’ailleurs concocté avec amour « l’apaisée », une infusion bio à base de plantes parfaite pour soulager les douleurs menstruelles.
  • Masser les zones douloureuses avec des huiles essentielles d’estragon, d’ylang-ylang ou de géranium ou encore mieux avec notre super baume apaisant 100 % naturel composé d’une synergie de 9 huiles essentielles et d’une base au beurre de karité. 

Les maux de tête cataméniaux

La chute des taux de progestérone et d’oestrogène juste avant l’arrivée des règles a un impact sur le fonctionnement de notre système nerveux. Cela cause notamment une dilatation des vaisseaux sanguins du cerveau ce qui occasionne des maux de tête appelées migraines cataméniales. Ces douleurs souvent pulsatiles peuvent s’accompagner de nausées, de vertiges, d’une photophobie c’est-à-dire une hyper sensibilité à la lumière et de difficultés à supporter le bruit.

Pour vous soulager, il existe différentes solutions, médicales ou naturelles :

  • La prise d’un médicament antidouleur ou contre la migraine.
  • Un changement ou un arrêt de la contraception. La prise de la pilule par exemple peut parfois accentuer les maux de tête.
  • Boire des tisanes à base de lavande, de camomille ou de menthe poivrée qui vont aider au relâchement et à l’apaisement des tensions migraineuses. 
  • Misez sur le gingembre. En plus de soulager les maux de tête, le gingembre est connu pour ses propriétés anti-nauséeuses.
  • Evitez l’exposition à des lumières trop brutales. Misez sur un éclairage tamisé et mettez si possible un filtre anti lumière bleue sur vos écrans.
  • L'acupuncture apparaît comme une bonne alternative aux médicaments, naturelle et sans effets secondaires. D’après une étude parue dans le British Medical Journal, l’acupuncture entraîne une réduction des crises de migraine et une diminution de la prise de médicaments antalgiques.

Les troubles digestifs menstruels

Selon une étude publiée par des chercheurs canadiens, 69 % des femmes ont déclaré présenter au moins un symptôme gastro-intestinal pendant leurs règles ou durant le syndrome prémenstruel. Il peut s’agir :

  • De nausées
  • De vomissements
  • De ballonnements
  • De diarrhées
  • De constipation
  • De douleurs digestives
  • De flatulences ou pets menstruels
  • D’aérophagie

Ces troubles digestifs sont causés par les changements hormonaux des règles qui engendrent un arrêt ou un ralentissement du péristaltisme c’est-à-dire des contractions intestinales qui permettent à la nourriture de progresser dans notre système digestif. Pour soulager ces troubles digestifs vous pouvez :

  1. Augmenter votre consommation d’aliments riches en fibres qui vont accélérer le transit et favoriser l’évacuation des selles si vous êtes constipée. 
  2. Miser sur des aliments comme le riz, les carottes cuites ou les bananes qui ralentissent le transit et qui vont solidifier vos selles si au contraire vous avez la diarrhée. 
  3. Prendre du charbon actif en cas de gaz ou de ballonnements.
  4. Consommer du gingembre pour les nausées. 
  5. Miser sur la phytothérapie. Certaines plantes comme la mélisse, la sauge, la mélisse ou le fenouil fonctionnent très bien pour soulager le mal de ventre et réguler la digestion.

Les caillots de sang pendant les règles

Le sang des règles peut être épais, surtout au début des menstruations. Il peut contenir des sortes de grumeaux plus ou moins épais, c’est ce que l’on appelle les caillots. Il s’agit en fait de morceaux de muqueuse utérine ou de sang coagulé c’est-à-dire solidifié.

Dans certains cas, ces caillots peuvent être le symptôme :

Heureusement la plupart du temps ces caillots sont tout à fait normaux et naturels surtout si vous avez des ménorragies : des règles abondantes.

Pour diminuer votre flux menstruel et la quantité de caillots vous pouvez :

  1. Augmenter votre consommation d’aliments riches en fer ou prendre des compléments alimentaires pour prévenir une carence.
  2. Consommer des aliments riches en oméga-3 qui sont des anticoagulants naturels. 
  3. Bien vous hydrater car l’eau est un fluidifiant sanguin naturel
  4. Boire des tisanes de mélilot pour fluidifier votre sang et des infusions d’orties très riches en fer. 
  5. Prendre du magnésium qui limite la coagulation en plus de soulager les crampes menstruelles.
  6. Vous tourner vers l’homéopathie en prenant des granules de « Sabina » et «Phosphorus ».

Symptômes de la grossesse et des règles, comment faire la différence ?

En début de grossesse, les femmes enceintes peuvent avoir tout un tas de symptômes identiques à ceux du syndrome prémenstruel.

Tout comme à l’approche de leurs règles, elles ont des migraines, des nausées, des troubles de l’humeur, des fringales, une sensation de pesanteur dans le bas-ventre ou des douleurs mammaires. Il peut même y avoir des saignements mais qui sont beaucoup moins importants que ceux des menstruations, on parle de métrorragies ou de spotting .

Dans ce cas, la seule solution pour en avoir le cœur net est de faire un test de grossesse