Comprendre son flux menstruel

December 8, 2020 par Nikita

Léger, régulier ou abondant, le flux menstruel est très variable d’une femme à l’autre. Pour éviter les fuites et les désagréments, il est important d’adapter ses protections hygiéniques à la quantité de sang que l’on perd. Voici donc tous nos conseils pour déterminer votre type de flux menstruel et choisir les protections périodiques qui lui conviennent le mieux.

C’est quoi un flux menstruel régulier? 

On parle de flux régulier lorsque les pertes sanguines pendant les règles sont moyennes, c’est-à-dire qu’elles sont comprises entre 40 et 50 ml. Cela correspond  à 4 cuillères à soupe environ. Lorsque notre flux est régulier, le sang s’évacue de manière constante, au goutte-à-goutte et sans stagner. C’est généralement le signe  qu’il n’y a pas de dysfonctionnement au niveau des ovaires et de l’utérus. 

Le flux menstruel léger ou hypoménorrhée

Certaines femmes perdent très peu de sang pendant leurs règles, parfois moins de 20 ml, c’est ce qu’on appelle une hypoménorrhée. La plupart du temps, ce flux menstruel léger est d’origine physiologique. Ces femmes ont tout simplement de la chance, leur utérus a peu de sang à évacuer ! Toutefois, lorsqu’une hypoménorrhée apparaît de façon soudaine, il est important d’aller consulter un médecin. Cela peut être le signe d’un problème plus grave comme :

  •  Une maladie de la thyroïde
  • Des kystes aux ovaires
  • Une endométriose
  • Un cancer de l’utérus

Le flux menstruel abondant ou ménorragie

Selon une étude parue dans la Revue Médicale Suisse, environ 15 % des femmes présenteraient une ménorragie, c’est-à-dire un flux menstruel trop abondant. Certaines perdent ainsi entre 80 et 150 ml pendant leurs règles. Ces pertes sanguines conséquentes peuvent entraîner une fatigue intense et parfois une anémie, c'est-à-dire une carence en fer. Les causes d’une ménorragie peuvent être multiples:

  • Une fluctuation hormonale. Une production excessive d’oestrogènes par les ovaires peut entraîner un épaississement de la muqueuse utérine et donc des règles plus abondantes.
  • La pose d’un stérilet au cuivre.
  • La présence de lésions dans la paroi de l’utérus comme des fibromes ou des polypes.
  • Des troubles de la coagulation comme l’hémophilie.

En cas de flux menstruel trop abondant, il est impératif de consulter un médecin afin d’en comprendre l’origine et de pouvoir la traiter si besoin. 

Un flux qui varie au fil du cycle

Les premiers jours de règles, notre flux est généralement plus abondant qu’à la fin de nos menstruations. C’est tout à fait normal car au fil des jours il reste de moins en moins d’endomètre à évacuer et les saignements se tarissent progressivement. On peut donc avoir un flux abondant pendant deux jours puis passer sur un flux régulier ou léger.

Comment déterminer son type de flux

Il est très difficile d’évaluer précisément la quantité de sang que l’on perd pendant nos règles. C’est pourquoi certains gynécologues conseillent d’avoir recours à une méthode de calcul appelée score de Higham. Le concept est simple, il suffit de cocher  dans un tableau le nombre de protections hygiéniques utilisées par jour de règles ainsi que leur degré d’imprégnation ( de légèrement à très imbibées). A chaque protection périodique correspond un nombre de points. Pour un tampon légèrement imbibé comptez 1 point, pour une serviette saturée de sang, 20 Points. A la fin des règles, on  additionne le tout. Les gynécologues estiment qu’un score supérieur à 100 points indique un volume de sang perdu supérieur à 80 ml et donc des règles trop abondantes (ménorragies). Il faut alors consulter un médecin. Si cette méthode vous intéresse, la Société Canadienne d’Hémophilie a mis en ligne le tableau de Higham afin que vous puissiez l’imprimer et l’utiliser facilement. 

Choisir des protections hygiéniques adaptées à son flux

Une femme ayant un flux menstruel léger n’utilisera pas les mêmes tampons ou serviettes qu’une femme avec un flux plus abondant. Pour trouver les protections hygiéniques les mieux adaptées à vos pertes sanguines, il suffit de savoir décrypter  les emballages. Des petites gouttes sont généralement dessinées sur les paquets de tampons et de serviettes afin de vous indiquer le pouvoir absorbant de la protection. 1 goutte correspond ainsi à un flux léger, 2 gouttes à un flux régulier, 3 gouttes à un flux abondant. Il est important de faire attention à ce descriptif car si vous utilisez des produits pour flux léger alors que vous avez de grosses pertes sanguines, vous  risquez la fuite ! Au contraire une femme qui saigne peu et qui utilise un tampon dit « maxi » peut se retrouver avec une sensation d’inconfort voir des irritations.

Combiner différentes protections hygiéniques 

Comme notre flux menstruel est variable d’un jour à l’autre, il ne faut pas hésiter à acheter différents types de protections périodiques. Vous pouvez par exemple commencer vos règles avec des tampons maxi puis passer sur une absorption plus légère. Il est aussi possible de combiner plusieurs types de protections en utilisant par exemple une cup les jours où vos règles sont très abondantes et une culotte menstruelle lorsque le flux est plus léger. L’essentiel c’est que vous soyez à l’aise et à l’abri des fuites !  

Photo by Jannes Jacobs on Unsplash