Tout savoir sur le prurit vulvaire

February 14, 2022 par Nikita

La vulve est une partie extrêmement sensible de l’anatomie féminine. Elle peut fréquemment être sujette à de vives démangeaisons, on parle alors de prurit vulvaire. Dans cet article, on fait le point sur les causes, les symptômes et les traitements du prurit de la vulve et on vous donne des conseils afin de prévenir ces démangeaisons. 

C’est quoi le prurit vulvaire? 

On utilise ce terme pour désigner les démangeaisons de la vulve, c’est-à-dire de la partie externe des organes génitaux féminins : petites lèvres, grandes lèvres, clitoris. Les femmes atteintes de prurit vulvaire ressentent un besoin irrépressible de se gratter la vulve. Cela peut générer des irritations et même des plaies car certaines vont jusqu’à s’arracher la peau. Parfois ces démangeaisons s’étendent à l’entrée du vagin, on parle alors de prurit vaginal

Quelles sont les causes du prurit vulvaire ? 

Les démangeaisons génitales peuvent avoir des causes multiples, il peut s’agir :

  • D’une intolérance à certains savons, gels douche ou crème. Privilégiez des soins lavants doux et adaptés au ph vulvaire.
  • D’une allergie causée par des gels intimes ou des lubrifiants
  • D’une affection dermatologique comme l’eczéma ou le psoriasis.
  • D’une mycose. D’après les chiffres fournis par la revue Génésis spécialisée en gynécologie, 75% des femmes connaissent au moins un épisode de mycose vulvaire ou vaginale au cours de leur vie.
  • Des conséquences d’une infection sexuellement transmissible (IST) comme l’herpès génital, la chlamydia ou la gonorrhée.
  • D’une vulvite :  une inflammation de la vulve 
  • D’une infection causée par des morpions, les poux que l’on trouve dans la région du pubis. 
  • D’une sensibilité à l’épilation

Ces démangeaisons peuvent être accompagnées de sensations de brûlure, de rougeurs ou de pertes vaginales anormales. Elles sont généralement plus fréquentes la nuit mais aussi après les rapports sexuels ou pendant la grossesse.

Les complications causées par le prurit vaginal

Quand la vulve démange, la tentation de se gratter est grande ! Le problème c’est que cela entraîne des lésions qui peuvent se faire coloniser par des bactéries et s’infecter. On peut alors observer des suintements, des gonflements et des douleurs. Dans les cas les plus graves, l’infection peut se généraliser et la prise d’antibiotiques est inévitable. 

Prévenir le prurit vulvaire 

Voici quelques recommandations afin de prévenir l’apparition des démangeaisons vulvaires :

  • Lavez-vous la vulve avec un gel nettoyant intime formulé avec un PH légèrement acide pour respecter celui de votre vagin.  Choisissez-les de préférence avec une composition naturelle,  sans parfum ni substance allergène.
  • Oubliez le gant de toilette. Non seulement il s’agit d’un nid à microbes mais en plus ses frottements peuvent causer des irritations au niveau du clitoris et des petites lèvres. 
  • Abandonnez la douche vaginale. Cette pratique qui consiste à laver l’intérieur du vagin détruit la flore vaginale. Elle est le meilleur moyen d’attraper une infection gynécologique comme une vaginose ou une mycose. 
  • Évitez les vêtements trop serrés. Strings, jeans slim ou encore collants peuvent occasionner des frottements très désagréables susceptibles d’irriter la vulve et d’abîmer les muqueuses intimes.
  • Investissez dans des sous-vêtements en coton, et cela vaut aussi pour les sous-vêtements menstruels. Certaines matières synthétiques comme le lycra, le polyester ou l’ élasthanne ont tendance à étouffer la vulve ce qui favorise la prolifération des mycoses
  • Levez le pied sur l’épilation intégrale et le rasage. Les poils sont une barrière contre les infections, alors préserver au maximum votre toison. 

Traiter le prurit vulvaire

La première chose à faire lorsque l’on souffre de démangeaisons vulvaires c’est de consulter un professionnel de santé. Vous pouvez vous tourner vers votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme. Il pourra réaliser différents examens comme des prélèvements afin d’identifier la cause des démangeaisons et de proposer un traitement adapté. Il s’agit généralement de crèmes à appliquer localement. 

Elles peuvent être :

  • Antifongiques si des champignons sont à l’origine du prurit
  • Antibactériennes afin de limiter les infections 
  • Anti-inflammatoire pour soulager l’eczéma et le psoriasis. Le plus souvent, il s’agit de crème à la cortisone. 

Photo by KARTIK GADA on Unsplash