Tout savoir sur la durée du cycle menstruel

January 28, 2022 par Nikita

La durée du cycle menstruel peut être très variable d’une femme à l’autre. Certaines ont des cycles très longs, d’autres plus courts. Quelle est la durée moyenne d’un cycle féminin ? Quelles sont les conséquences d’un cycle court ou au contraire plus long ? On vous explique tout sur la durée du cycle menstruel.

C’est quoi le cycle menstruel ?

Le cycle menstruel c’est l’ensemble des phénomènes physiologiques mis en place par notre corps afin de le préparer à une fécondation. Il débute le premier jour des règles et s’achève avec l’arrivée des menstruations suivantes. Il se divise en 4 grandes phases qui se répètent jusqu’à l’arrivée d’une grossesse ou de la ménopause.

- La phase menstruelle : les règles

Le premier jour des règles est considéré comme le premier jour du cycle féminin. En l’absence de grossesse, l’endomètre, c’est-à-dire la muqueuse qui tapisse l’utérus va se décomposer et être évacué sous forme de pertes sanguines : ce sont les règles. Ce sang va ensuite passer par le col de l’utérus avant d’être expulsé par le vagin. En moyenne les menstruations durent entre 3 et 7 jours. Elles peuvent être plus ou moins abondantes et douloureuses et s’accompagner de crampes abdominales car l’utérus se contracte pour faciliter l’évacuation du sang.

- La phase folliculaire ou œstrogénique

Au cours de cette phase qui suit les règles, notre corps se prépare à l’éventualité d’une grossesse. Le taux d’hormone œstrogènes augmente et commande à l’endomètre de se régénérer et de s’épaissir pour pouvoir accueillir un œuf fécondé. En même temps l’hormone folliculostimulante (HFS) est libérée en masse afin de stimuler les follicules ovariens, sorte de petits sacs, pour qu’ils grossissent et puissent contenir un ovule.

- La phase d’ovulation 

Pendant cette phase du cycle féminin, une troisième hormone fait son apparition, l’hormone lutéinisante ou LH. C’est ce pic de LH qui provoque la libération de l’ovule par le follicule ovarien. Cet ovule entame alors sa descente vers l’utérus en glissant le long de la trompe de Fallope. Durant cette étape, qui dure 3 à 4 jours, l’endomètre continue de s’épaissir. 

- La phase lutéale

La période suivant l’ovulation est appelée phase lutéale. Le follicule vide se transforme alors en une structure que l’on appelle corps jaune. Ce corps jaune produit des œstrogènes mais surtout une grande quantité de progestérone. La progestérone stimule l’endomètre qui s’enrichit en nutriments pour être prêt pour une grossesse. Une fois dans l’utérus, la durée de vie de l’ovule est de 24 heures. Si vous n’êtes pas enceinte, il va commencer à se décomposer suivi par l’endomètre. C’est le retour de la phase menstruelle.

Quelle est la durée moyenne d’un cycle menstruel ?

En France, la durée moyenne d’un cycle menstruel est de 28 jours. Il s’agit d’une estimation et non d’un gage de normalité. Certaines femmes ont des cycles plus courts, d’autres plus longs et c’est tout à fait naturel.

Comment calculer la durée de son cycle menstruel ?

Pour calculer la durée de son cycle, le plus simple est de noter ses dates de règles sur un calendrier ou dans une application de suivi menstruel. Il faut ensuite commencer à compter depuis le premier jour des règles jusqu’à la veille des menstruations suivantes. Le chiffre obtenu correspond à la durée du cycle menstruel. 

Le cycle menstruel court ou polyménorrhée

Durée du cycle court

Un cycle est considéré comme court lorsque sa durée est inférieure à 25 jours. Dans la grande majorité des cas, cela n’a aucune conséquence. Toutefois certaines femmes possèdent un cycle vraiment très court, inférieur à 21 jours. On parle alors de polyménorrhée. 

Causes

Dans ce cas, un suivi gynécologique spécifique est nécessaire car il peut s’agir de la conséquence de différentes pathologies comme :

Un raccourcissement du cycle menstruel peut aussi être le signe d’une absence d’ovulation (anovulation) ou d’un déficit de la production de la progestérone, cette hormone sensée préparer votre utérus à l’arrivée d’un œuf. Dans les deux cas, cela entraîner une infertilité.

Le cycle menstruel long ou oligoménorrhée

On considère qu’un cycle menstruel est long lorsqu’il dure plus de 35 jours (pouvant parfois aller jusqu’à 60 jours). Cela s’appelle l’oligoménorrhée

Pourquoi ai-je un cycle long ?

En fait c’est la phase folliculaire du cycle menstruel long, celle qui précède l’ovulation, qui est plus longue que la moyenne. En clair, votre votre corps a besoin de plus de temps pour fabriquer un ovule. Dans la majorité des cas, cela n’a aucun impact sur votre corps ou votre santé si ce n’est que vous ovulez moins souvent et que vous avez donc statistiquement moins de chances de tomber enceinte

Toutefois, il a été démontré que les ovocytes des femmes ayant des cycles longs sont de meilleure qualité que ceux des femmes avec un cycle court. Vous ovulez donc moins souvent mais « mieux ». C’est pourquoi le taux de fécondité n’est pas plus bas chez les femmes possédant un cycle mensuel long.

Causes du cycle long et suivi

En cas d’oligoménorrhée, il est préférable de consulter un médecin gynécologue afin de s’assurer que cela ne cache pas :

Des cycles menstruels plus longs peuvent aussi être générés par la prise de contraceptifs comme la pilule ou certains traitements médicaux tels que la chimiothérapie ou les antidépresseurs. Il peut aussi s’agir des prémices de la ménopause.

Photo by Estée Janssens on Unsplash