Qu'est-ce que l'infertilité féminine ?

par Nikita

Les mois passent et malgré une vie sexuelle active, vous ne parvenez pas à tomber enceinte. Il est alors possible que vous présentiez une infertilité. Quelles en sont les causes ? Comment fait-on le diagnostic ? On vous explique tout sur l’infertilité féminine. 

Définition de l’infertilité féminine 

On parle d’infertilité féminine lorsque qu’une femme éprouve des difficultés à concevoir un enfant. Selon la définition médicale du terme, une femme est considérée comme infertile lorsque qu’elle ne parvient pas à tomber enceinte au bout de 2 ans, malgré des rapports sexuels réguliers et en absence de toute contraception

Deux types d’infertilité féminine 

On distingue deux types d’infertilité féminine :

  • l’infertilité primaire, lorsqu’une femme n’est jamais tombée enceinte.
  • l’infertilité secondaire, lorsqu’une femme a déjà mené une grossesse à terme ou fait une ou plusieurs fausses couches. 

Ne pas confondre infertilité et stérilité chez la femme

Contrairement à la stérilité, l'infertilité féminine n’est pas considérée comme définitive. Si vous êtes diagnostiquée comme infertile par un médecin, cela signifie qu’il estime que certaines solutions peuvent être trouvées pour que vous tombiez enceinte de manière naturelle. On parle de stérilité lorsque les chances pour une femme d’avoir une grossesse spontanée sont évaluées à 0% . Dans ce cas, le recours à la procréation médicalement assistée (PMA) sera le seul moyen d’obtenir une grossesse. 

Quels sont les symptômes de l’infertilité féminine ? 

Bien évidemment le premier signe d’infertilité féminine, c’est l’absence de grossesse. Toutefois en fonction des causes qui ont mené à cette incapacité à procréer, elle peut s’accompagner d’autres symptômes comme :

Comment est établi le diagnostic ? 

En cas de difficultés à tomber enceinte, il est indispensable d’aller consulter un gynécologue. Afin d’établir le diagnostic d’infertilité mais aussi d’en définir les causes, il sera amené à vous poser de nombreuses questions et à réaliser différents examens. C’est ce qu’on appelle le bilan d’infertilité

Comment se passe un bilan d’infertilité ? 

Ce bilan se compose d’un interrogatoire médical visant à connaître vos antécédents médicaux ( maladie génétique ou chronique, opérations chirurgicales…)  et à identifier les facteurs de risque : âge, surpoids, tabagisme. Ensuite, votre gynécologue pratiquera un examen clinique avec :

Généralement il vous demandera de réaliser en complément : 

  • des analyses sanguines
  • un bilan hormonal
  • une analyse d’urine
  • une courbe de température : vous devrez prendre votre température chaque jour et la noter dans un carnet. 

Dans certains cas, il faudra aussi réaliser un test post-coïtal. Il s’agit de se rendre dans les 10 heures suivant un rapport sexuel au cabinet de votre gynécologue afin qu’il puisse prélever de la glaire cervicale et analyser comment les spermatozoïdes réagissent à son contact. 

Quelles sont les causes de l’infertilité féminine ? 

Les causes de l’infertilité féminine sont multiples. Toutefois, dans 80 % des cas, elle est liée à :

Les traitements de l’infertilité féminine

Les traitements de l’infertilité féminine sont très variables et dépendent de son origine. En cas de troubles de l’ovulation par exemple, des traitements hormonaux seront souvent prescrits. Si le souci est d’origine anatomique :  utérus cloisonné ou  trompes utérines bouchées, la solution est bien souvent chirurgicale. Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article détaillé sur les traitements de l’infertilité féminine. 

Photo by Dennis Anderson on Unsplash