Booster sa fertilité : nos conseils

par Nikita

Ça y est c’est décidé, vous voulez faire un bébé ! Sauf qu’il ne suffit pas d’en avoir envie pour le faire. Certaines femmes mettent plusieurs mois, voire plusieurs années avant de concevoir un enfant.  Voici donc tous nos conseils pour améliorer votre fertilité et optimiser vos chances de tomber enceinte. 

  • 1) Arrêter de fumer pour augmenter vos chances de tomber enceinte 

Le tabac est l’ennemi ultime de votre fertilité.  D’après la synthèse de plusieurs études européennes, les femmes fumeuses réduisent en moyenne de 15 % leurs chances de concevoir un bébé. Les conséquences du tabac sur l’organisme féminin sont multiples :

Autant de raisons qui diminuent vos chances d’avoir un enfant. 

  • 2) Réduire votre consommation de caféine

Si vous êtes une accro de l’expresso, il va falloir mettre le holà. Consommée même à dose moyenne, la caféine peut avoir un impact délétère sur votre fertilité via deux mécanismes :

  • Une action hormonale qui réduit la production d’ovocytes
  • Une action mécanique qui empêche la contraction des trompes utérines et complique donc la migration des ovocytes vers l’utérus lors de la fécondation. 

Selon une étude menée par l'Institut national de la santé et l'Université de l'Ohio, la caféine augmenterait également le risque de fausse-couche. Les spécialistes de la fertilité recommandent donc de limiter votre consommation de café à 2 tasses par jour. Mais pour booster sa fertilité, il va aussi falloir réduire le thé et le soda, qui contiennent de la théine ou de la caféine. 

  • 3) Contrôler votre poids

L’excès de poids à un impact considérable sur la fertilité. Plus vous êtes en surpoids et moins il sera simple d’avoir un bébé. Les femmes obèses ont en effet 3 fois plus de risque de :

Heureusement, il a été démontré qu’une perte de seulement 5 % de son poids total permet bien souvent de restaurer la fertilité ou d’améliorer les chances de conception par FIV (ou fécondation in vitro)

Mais les femmes trop minces peuvent aussi avoir des difficultés à enfanter, car pour bien fonctionner les ovaires ont besoin de la graisse qui est riche en hormones. L’idéal pour booster sa fertilité est d’avoir un IMC normal, se situant entre 18,5 et 25. 

  • 4) Limiter votre utilisation de lubrifiants 

Plusieurs études ont montré que les gels lubrifiants peuvent affecter la fertilité. Ils modifient le PH du vagin et  affectent la mobilité des spermatozoïdes qui deviennent moins performants. Si vous présentez une sécheresse vaginale, pas question toutefois de vous faire mal et de vous passer de lubrifiant pendant les rapports sexuels. Il existe des gels spécifiques appelés lubrifiants de fertilité. Ces produits ont été spécialement conçus pour respecter le PH naturel du vagin et préserver la qualité du sperme. 

  • 5) Attention aux perturbateurs endocriniens pour booster sa fertilité

Ces substances chimiques que l’on retrouve dans l’alimentation, les cosmétiques, les protections hygiéniques (tampons, serviettes périodiques), les produits ménagers ou phytosanitaires sont capables d’interférer avec notre système hormonal et de faire baisser votre fertilité. Les perturbateurs endocriniens les plus problématiques sont les phtalates, les parabens et le bisphénol que l’on retrouve dans les plastiques alimentaires et dans certains cosmétiques. Pour tomber enceinte, il faut aussi à tout prix éviter de s’exposer aux pesticides ou aux herbicides .

  • 6) Prendre des compléments alimentaires

Afin de booster votre fertilité, vous pouvez vous supplémenter en certaines vitamines et minéraux comme :

  • L’acide folique. Aussi appelée vitamine B9 elle favorise l’ovulation et le bon déroulement des cycles menstruels.
  • La vitamine D. Plusieurs études ont démontré qu’une carence importante en vitamine D pouvait diminuer considérablement les chances de grossesse.
  • Le zinc. Il permet de réguler la fonction hormonale et facilite la migration de l’ovule depuis les trompes vers l’utérus.
  • Le sélénium. Il améliore le développement des follicules ovariens qui produisent et libèrent les ovocytes.
  • La vitamine B12. Elle optimise l’ovulation et améliore la mobilité des spermatozoïdes.

  • 7) Bien manger pour améliorer votre fécondité

L’alimentation a un rôle très important pour notre santé, mais aussi pour notre fécondité.  En plus de manger de manière régulière et équilibrée pour booster sa fertilité, il est important de :

  • Limiter votre consommation d’aliments à index glycémique élevé, c’est-à-dire qui augmentent rapidement votre taux de sucre dans le sang ( sucre, pâtes, pommes de terre, gâteaux, sodas ,  plats industriels..). Ces aliments déclenchent une sécrétion importante d’insuline ce qui nuit à l’ovulation. 
  • Miser sur les oméga-3. Une alimentation riche en oméga-3 est excellente pour protéger votre système reproducteur. On les trouve principalement dans les poissons gras, les œufs et les fruits à coque comme les amandes, les pistaches ou les noix.  
  • Privilégier les produits laitiers entiers. Lait, yaourt, crème, fromage, évitez les produits allégés ou demi-écrémés. Ces laitages, pauvres en graisses, affectent l’équilibre des hormones sexuelles et donc le fonctionnement des ovaires.
  • Mettre le paquet sur les légumes. Riches en vitamines et en minéraux, ils vous permettront d’optimiser vos chances de tomber enceinte.

  • 8) Faire un point avec le gynécologue

Si malgré tous ces conseils pour booster votre fertilité, vous avez toujours des difficultés à concevoir, la consultation chez le gynécologue peut être judicieuse. Il réalisera alors un check up complet (frottis, bilan de fertilité, diagnostic d'endométriose), notamment pour vérifier votre stérilité. 

Dans le même temps, profitez-en pour demander un check up au papa. L’infertilité masculine peut être tout aussi responsable. 

Mais rassurez-vous, la plupart des grossesses n’arrivent pas comme par magie. Il faut généralement compter entre 6 mois à un an de relations sexuelles régulières pour la procréation. Alors ne perdez pas patience !

Photo by Михаил Павленко on Unsplash