Le traitement des infections sexuellement transmissibles

March 16, 2021 par Nikita

Si vous avez contracté une infection sexuellement transmissible, il est important de prendre immédiatement des mesures afin de préserver votre santé et de protéger vos éventuels partenaires. En fonction de la maladie contractée vous devrez également prendre un traitement médical. On vous explique la marche à suivre en cas d’infection par une IST et on fait le point sur les traitements existants.

Que faire si je suis infecté par une IST ?

Voici les démarches à entreprendre si vous avez  réalisé un test de dépistage et qu’il se révèle positif à une infection sexuellement transmissible :

  • vous rendre chez un médecin afin qu’il vous prescrive le traitement adapté
  • suivre votre traitement de manière rigoureuse et pendant toute la durée recommandée
  • utiliser systématiquement un préservatif pour ne pas contaminer votre partenaire et ce jusqu’à la fin de votre traitement
  • vous abstenir de rapports bucco-génitaux ou bien utiliser une digue dentaire lorsque vous les pratiquez. Certaines IST comme la chlamydia ou la gonorrhée peuvent se transmettre pendant un cunnilingus, une fellation ou un annulingus
  • demandez à votre ou vos partenaires actuels de se faire dépister et soigner
  • contactez vos anciens partenaires pour leur conseiller de se faire dépister
  • consultez un médecin au moindre doute. 

Comment se traite une IST ?

Chaque infection sexuellement transmissible à un traitement qui lui est propre :

La chlamydia

Elle se soigne grâce à la prise d’un antibiotique par voie orale. Si la maladie est à un stade avancé, le traitement sera plus long et pourra durer plusieurs semaines ou mois.

La gonorrhée

Cette maladie se traite en une seule prise grâce à un antibiotique qui peut  être injecté dans le muscle ou pris par voie orale.

L’hépatite B

Dans la plupart des cas l’hépatite B guérit spontanément. Toutefois lorsque la maladie devient chronique, il est possible de se voir prescrire sur une longue durée des médicaments  antiviraux.

La syphilis

Une injection intramusculaire de pénicilline est le traitement de référence en cas de syphilis ayant moins d’un an. Si la maladie est à un stade plus avancé les injections seront répétées 1 fois par semaine pendant 20 jours.

L’herpès génital

En cas de poussée d’herpès, le médecin prescrit généralement un médicament antiviral sous la forme de comprimés à prendre pendant 3 à 7 jours. En cas de récidives fréquentes ( plus de 6 poussées par an) un traitement préventif peut être mis en place. Il s’agit alors de prendre un comprimé par jour tout au long de l’année.

Les infections HPV à papillomavirus

Les condylomes causés par certains types de papillomavirus se traitent localement grâce à des substances chimiques qui vont venir brûler la verrue génitale. Il est aussi possible de s’en débarrasser grâce au laser ou de les détruire par le froid avec de l’azote. En cas de lésions au niveau du col de l’utérus, il est possible de les retirer chirurgicalement. On parle alors de conisation.

Le VIH

Le traitement du VIH consiste à combiner 3 médicaments antirétroviraux, c’est ce qu’on appelle la trithérapie. S’ils ne permettent pas de guérir du VIH, ils freinent le développement de la maladie en limitant la réplication du virus. En cas de prise de risque, il est possible de prendre un traitement d’urgence appelé TPE ( traitement post exposition) qui limite considérablement la transmission du VIH. Attention, le TPE doit être pris de manière exceptionnelle et ne remplace pas le préservatif.

Photo by Richard Jaimes on Unsplash