Trouver des protections hygiéniques après l'accouchement et au retour de couches

August 2, 2021 par Soraya

Vous êtes l’heureuse jeune maman d’un nouveau-né ? Parmi la panoplie d’accessoires indispensables après avoir accouché, n’oubliez pas de prévoir des protections hygiéniques adaptées. Vous ne savez pas quelles protections intimes choisir après l’accouchement et au retour de couches ? On vous dit tout !

Quelles protections hygiéniques choisir après un accouchement ?

Après la naissance de bébé, des pertes vaginales composées de sang, de sécrétions lymphatiques et de débris de la muqueuse vaginale sont expulsées : c’est ce qu’on appelle des lochies. Ces épanchements sont dus à la cicatrisation de la plaie laissée par le décollement du placenta sur la paroi utérine.

Le volume de ces résidus de grossesse varie d’une femme à l’autre. Dans les premiers jours suivant l’accouchement, ils sont généralement très abondants, rouge vif et composés de petits caillots de sang. Ces sécrétions peuvent continuer à s’écouler jusqu’à 6 semaines après l’accouchement, mais seront de moins en moins abondantes, et prendront une teinte de plus en plus claire.

Il faudra donc adapter ses protections hygiéniques au fil des jours.

La serviette hygiénique de maternité juste après l’accouchement

Pour pallier les fuites des lochies la première semaine après l’accouchement, le mieux est d’opter pour des serviettes hygiéniques de maternité. Il s’agit de serviettes ultra-absorbantes, plus larges et plus longues que les serviettes de règles. Elles sont spécialement conçues pour recueillir les pertes post-partum.

Ces serviettes sont, le plus souvent, exemptes d’agents blanchissants ou de produits nocifs. Vous pourrez les trouver en pharmacie et en faire un bon stock avant votre départ pour la maternité. 

Pendant les premiers jours suivant l’accouchement, ce type de protection sera le plus efficace. Vous pourrez les utiliser de jour comme de nuit. 

Quelques jours après l'accouchement (entre une à deux semaines après selon les femmes), vous pourrez sûrement vous tourner vers des protections hygiéniques pour règles.

Les lochies peuvent en effet durer entre 4 à 8 semaines, voire plus, mais rassurez-vous, le flux est de moins en moins important, et au bout de 6 semaines, un simple protège-slip fera sûrement très bien l’affaire.

On vous conseille toutefois de privilégier des protections bio, qui seront plus saines et beaucoup moins agressives pour votre peau et vos muqueuses. 

Attention : les tampons périodiques ou cups menstruelles ne sont pas du tout adaptés pendant la période entre l’accouchement et le retour de couches ! Utilisez uniquement des protections externes (serviettes hygiéniques jetables ou lavables, culottes de règles…).

Pourquoi choisir des protections hygiéniques bio  ? 

Faire le choix de protections intimes bio, c’est se mettre à l’abri de produits nocifs qui pourraient provoquer de nombreux désagréments. La zone génitale étant particulièrement fragile et sensible après un accouchement, il est d’autant plus important de la préserver en optant pour des protections naturelles et saines. 

Chez jho, nos protège-slips bio et serviettes hygiéniques bio sont composés à 100 % en coton biologique certifié GOTS (que ce soit le voile externe en contact avec la peau ou le cœur absorbant). C’est naturel, doux, confortable et efficace ! De plus, ces protections intimes ne contiennent ni plastique, ni parfum, et ne sont pas blanchies au chlore. Testées sous contrôle dermatologique, elles limitent aussi les risques d’allergies et d’irritations..

Pour éviter les fuites la nuit, vous pourrez opter pour une serviette spéciale Nuit, ou Nuit + en cas de flux abondants.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différences entre les protections bio et non bio ? Consultez notre article : « Compositions et fabrication des serviettes hygiéniques bio VS conventionnelles »

Trouver des protections pour fuites urinaires après un accouchement 

Les fuites urinaires sont très fréquentes pendant la grossesse, mais aussi après l’accouchement, qui diminue beaucoup la tonicité du périnée. Elles surviennent surtout après un effort (fou rire, éternuement, port d’une charge lourde, sport avec à-coups…). 

Pour faire face à ces petits désagréments, optez pour des serviettes hygiéniques ou protège-slips spécial fuites urinaires. Là encore, on vous recommande de privilégier les protections bio.

Chez jho, nous proposons des protège-slips bio anti-fuites urinaires, pour les fuites légères. Conçus avec du coton biologique certifié, exempts de parfum ou de blanchiment au chlore, ils vous offrent la plus grande douceur et vous garantissent efficacité et confort.

Pour en savoir plus, consultez notre article « Trouver des protections pour les fuites urinaires ».

Comment bien choisir mes protections hygiéniques au retour de couches ?

Le retour de couches correspond aux premières règles qui surviennent après un accouchement : il marque la fin de la période des suites de couches. Le retour de couches survient généralement entre 6 à 8 semaines après l’accouchement, si la maman n’allaite pas. En cas d’allaitement, cela sera généralement un peu plus long. Chez certaines femmes, il peut même survenir 3 voire 4 mois après la naissance de l’enfant.

Choisir des protections externes bio au retour de couches

Les premières règles après un accouchement ne seront pas toujours les mêmes qu’avant une grossesse. Elles peuvent par exemple être plus longues et plus abondantes.

Mieux vaut donc privilégier les serviettes intimes bio ultra-absorbantes pour éviter les fuites. Si vous remarquez que les saignements sont moins abondants que prévu, vous pourrez vous tourner vers des serviettes hygiéniques de niveau d’absorption normal, ou encore opter pour la culotte menstruelle en coton bio. 

Les serviettes hygiéniques lavables sont une autre alternative possible. 

Quand utiliser un tampon ou une cup après un accouchement ?

Il est recommandé d’attendre votre rendez-vous de contrôle post-accouchement et d’avoir le feu vert de votre gynécologue avant d’utiliser à nouveau des tampons périodiques ou une cup menstruelle. En effet, il faut être sûre que le col de l’utérus se soit bien refermé avant de porter des protections internes. Si vous avez subi une épisiotomie, il faudra alors attendre la cicatrisation complète avant de pouvoir utiliser des protections intra-vaginales.

Photo by Kelly Sikkema on Unsplash