Trouver des protections hygiéniques pour la nuit

January 18, 2021 par Soraya

Vous rêvez de nuits sereines, au sec, et d’un sommeil paisible pendant votre semaine de règles ? Nous vous proposons ici quelques conseils pour vous aider à trouver des protections hygiéniques pour la nuit, efficaces, confortables, et adaptées à vos besoins.

Quelle protection hygiénique choisir pour la nuit ?

De plus en plus de protections périodiques sont disponibles sur le marché, de la traditionnelle serviette hygiénique aux révolutionnaires coupes menstruelles. Mais attention, ces protections intimes ne sont pas toutes dédiées à un usage prolongé !

Voici les protections hygiéniques qui pourront vous accompagner toute la nuit sans risque :

La serviette hygiénique jetable spéciale nuit

On conseille généralement de changer sa serviette hygiénique toutes les 4 heures, pour éviter les irritations, mycoses ou autres infections vaginales. Afin de minimiser ces risques durant la nuit, privilégiez les serviettes périodiques en coton bio pour la nuit, sans parfum ni allergène. 

De récentes études ont également révélé la présence de substances chimiques, parfois dangereuses pour la santé des femmes, dans les serviettes hygiéniques non bio. Les serviettes hygiéniques bio, exemptes de produits nocifs, sont plus respectueuses de votre flore intime et moins agressives pour la peau et les muqueuses. 

Et pour être sûre de bénéficier d’une protection optimale durant toute la nuit, tournez-vous vers des serviettes spécifiques, au niveau d’absorption plus important que les serviettes diurnes. Privilégiez aussi les serviettes avec ailettes, qui vous garantiront un maintien total, quelle que soit la position dans laquelle vous dormez.

Les serviettes hygiéniques vous mettent aussi à l’abri du SCT (Syndrome du Choc Toxique), comme toutes les autres protections externes. 

Une petite astuce pour éviter les fuites si vous dormez sur le dos : placez votre serviette hygiénique un peu plus en arrière que d’habitude sur votre culotte. 

La culotte menstruelle 

La culotte de règles, ou culotte menstruelle, est une protection intime qui peut se porter de jour comme de nuit, jusqu’à 12 heures de suite, en toute sérénité. Elle vous garantit une excellente capacité d’absorption, qui équivaut à près de 3 à 5 tampons.

C’est l’assurance de dormir en toute tranquillité, et de pouvoir vous retourner dans votre lit sans craindre d’être réveillée par une sensation d’humidité, de fuites, ou d’inconfort. Vous n’aurez qu’à enfiler votre culotte de règles avant de dormir et de la laver au réveil, d’abord à la main, puis à la machine, rien de plus simple !

Outre son côté confortable et écologique, la culotte menstruelle est aussi une alternative économique, car elle peut se réutiliser plusieurs années, à condition de bien l’entretenir.

La serviette hygiénique lavable

Si vous êtes à la recherche d’une protection économique et écologique pour la nuit, les serviettes hygiéniques lavables seront de bonnes alternatives. Elles se portent comme une serviette hygiénique jetable, et s’attachent à la culotte à l’aide d’un bouton pression ou de scratch. Vous pouvez la fixer au moment d’aller dormir, et vous n’aurez plus qu’à la laver à votre réveil. 

Quelles protections hygiéniques faut-il éviter de porter la nuit ?

A contrario, certaines protections hygiéniques ne sont pas du tout dédiées à un usage de nuit. Leur utilisation pendant une longue durée peut en effet causer des risques, tels que le Syndrome du Choc Toxique (SCT). 

Voici les protections intimes qu’il est déconseillé de porter la nuit :

Le tampon périodique

Les tampons périodiques font également partie des protections périodiques internes, et sont, à ce titre, très peu propices à un usage de nuit. Il est en effet recommandé de changer ses tampons toutes les 3 à 6 heures maximum. Une durée plus longue favoriserait l’accumulation des bactéries, et pourrait exposer au risque du SCT.

La cup menstruelle

La cup menstruelle étant une protection périodique interne, elle expose à un risque de Syndrome du Choc Toxique si elle portée trop longtemps. Son utilisation devra donc se limiter à 6 ou 8 heures d’affilée, mais on vous conseille, dans l’idéal, de la vider toutes les 4 à 6 heures. Un usage plus long, pendant la nuit par exemple, pourrait en effet augmenter les risques de SCT. 

Le protège-slip

Enfin, le protège-slip est assez peu propice à un usage prolongé, car il présente un très faible niveau d’absorption qui ne permettra pas de vous maintenir au sec toute la nuit.