Avoir ses règles en vacances ou les décaler : nos conseils

December 29, 2020 par Nikita

Les cocktails, les randonnées, le farniente en bikini, les soirées endiablées, vous aviez tout prévu pour passer des vacances de rêve... mais voilà que vos règles ont décidé d’être de la partie (ou elles ont prévu de l'être). Rien de dramatique à l’horizon mais quelques contraintes supplémentaires dont vous vous seriez sûrement bien passée. Voici donc tous nos conseils pour bien gérer vos règles lorsque vous êtes en vacances.

Suivre son cycle menstruel 

Il existe aujourd’hui d’excellentes applications comme Clue, Flo ou Glow, vous permettant de suivre avec précision vos cycles menstruels. Si ces derniers sont  réguliers, vous pourrez même connaître au jour près l’arrivée de vos prochaines règles. Très pratique pour choisir la date de vos vacances ou planifier certaines activités. Suivre son cycle, c’est anticiper l’arrivée de ses menstruations puisque vous connaîtrez la date du premier jour des règles. Vous pourrez donc limiter le risque d’accident et vous aurez donc moins de chance de vous retrouver coincée dans un gîte au fond de la forêt ou au camping sans aucune protection hygiénique sous la main ! 

Si vos règles sont irrégulières (cycle menstruel long ou cycle court), il est difficile de prévoir la date de vos menstrues. Soyez donc à l'écoute de votre corps : acné menstruelle, irritabilité, nausées peuvent signaler que vous êtes en plein SPM (syndrome pré-menstruel) et que vos règles sont proches.

Penser au kit de règles en vacances

Que vous soyez au restaurant, à la plage ou en pleine partie de volley, vous n’êtes pas à l’abri que vos règles débarquent. Si elles sont déjà là, il y a aussi le risque de la fuite. Pour ne pas être prise au dépourvu et éviter le stress, pensez à avoir toujours à portée de main des protections hygiéniques. Vous pouvez par exemple mettre dans votre sac à main un « kit de règles », c’est-à dire une trousse contenant des serviettes ou des tampons, une culotte de rechange et quelques médicaments antidouleurs. 

Gérer les douleurs

Si vous souffrez de crampes abdominales, de maux de dos ou encore de migraines, il est important de pouvoir gérer vos douleurs rapidement afin que vos règles ne viennent pas gâcher vos vacances. Pour cela, pensez à prendre avec vous quelques médicaments antidouleurs ou antispasmodiques. Si vous êtes adepte de la phytothérapie, n’oubliez pas d’emmener de quoi préparer vos tisanes contre les douleurs menstruelles. Vous pouvez aussi emporter des huiles essentielles pour soulager vos crampes utérines grâce à des massages. 

Adapter les activités 

Les règles ne doivent pas être un frein à vos vacances. Toutefois si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à adapter votre planning à vos menstruations. A choisir, il vaut mieux que la journée kayak ou canyoning ne tombe pas pile le jour où vos règles sont les plus abondantes et les plus douloureuses. Vous pouvez aussi décider de lever le pied et de pratiquer des activités plus douces durant vos menstruations. Personne ne vous tiendra rigueur de préférer le cours de yoga plutôt que l’initiation au kite-surf. Pour vous baigner, pas de contre-indication, de nombreuses protections hygiéniques sont adaptées pour vos vacances à la mer.

Prévoir des tenues confortables

Les petits shorts en jean et les bikinis, c’est très sympa pour les vacances. Toutefois, pendant les règles on se sent souvent gonflée, ballonnée et on a envie d’être à l’aise. Prévoyez donc quelques tenues amples et confortables qui vous permettront d’être plus libres de vos mouvements. Privilégiez également les sous-vêtements en coton qui limitent les frottements et les risques d’allergies.

Conservez une bonne hygiène intime

Afin de limiter les risques d’infections, plus nombreux pendant les règles, il est important de faire attention à votre hygiène intime. Même si c’est peu pratique lorsque l’on est en camping ou en pleine nature, il faut prendre le temps de se nettoyer la vulve quotidiennement. Utilisez de préférence un gel nettoyant intime au PH compris entre 4 et 6 plutôt que des savons ou des gels douche trop agressifs pour la flore vaginale. Pensez aussi à changer très régulièrement de protection hygiénique. Dans l’idéal, on ne garde pas un tampon ou une serviette plus de 4 ou 5 heures pour éviter les risques d'infections (comme le SCT). 

Bien choisir vos protections intimes

Il est important d’adapter le choix de vos protections intimes à vos activités. Cela demande un peu d’anticipation sur votre planning mais permet de ne pas vous retrouver dans des situations délicates, en étant par exemple privée de baignade parce que vous êtes arrivée à la plage avec une serviette hygiénique. De manière générale, pour la baignade et les sports nautiques mieux vaut privilégier des protections hygiéniques internes comme les tampons ou la coupe menstruelle

Penser à bien manger

C’est les vacances et il est bien évidemment hors de question de se priver de restau et d’apéros. Toutefois lorsque c’est possible, veillez à adopter une alimentation équilibrée pendant vos règles, riche en fer pour compenser les pertes sanguines et en magnésium pour vous donner du pep’s. Vous pouvez aussi profiter de vos vacances pour faire une  cure de compléments alimentaires histoire de vous rebooster.  Enfin, n’oubliez pas que l’alcool et les règles ne font pas bon ménage. Selon une étude réalisée par des chercheurs italiens et américains, la consommation régulière d’alcool pendant les règles augmenterait de 80% ( oui oui c’est énorme) les douleurs menstruelles. En fluidifiant le sang, l’alcool a aussi tendance à rendre les règles plus abondantes et plus longues. Molo sur le mojito donc !

Arrêter ou ne pas avoir ses règles en vacances 

Certaines femmes sous contraception peuvent ne pas avoir de règles du tout : cette absence de règles est ce que l'on appelle aménorrhée. La pilule contraceptive microdosée (comme la pilule progestative), le stérilet hormonal ou encore l'implant sont des contraceptifs qui peuvent stopper vos règles. Ce choix n'en est pas toujours un : certaines femmes souffrant d'endométriose par exemple ou de maladies hormono-dépendantes sont obligées de passer par l'arrêt de leurs règles. 

Certaines femmes font aussi le choix d'enchaîner deux plaquettes de pilules pour ne pas avoir leur règles. Cette pratique ne serait apparemment pas dangereuse pour la santé (comme la prise d'une pilule en continue et sans interruption) puisque les règles qui surviennent sous pilule sont des hémorragies de privation et non des règles naturelles. A priori les effets indésirables incluent du spotting (soit des petits écoulements de sang imprévisibles et sans gravité), il vous faut donc quand même prévoir des protège-slips au cas où.

Attention cependant aux rapports sexuels non protégés. Les contraceptifs protègent de manière plus ou moins fiable des grossesses non désirées mais pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Sortez couvertes et pensez au préservatif dans votre petite trousse de vacances. 

Faire l'amour pendant ses règles

Si vos règles sont arrivées, nous avons consacré un article complet au sexe pendant les règles. Si jamais vous souhaitez avoir des rapports, vous pouvez - entre autres - utiliser une éponge menstruelle. 

Kiffer vos vacances 

Le fait de profiter de vos vacances et de vous amuser, va avoir un impact positif sur votre moral. Lorsque vous êtes heureuse, votre corps sécrète différents types d’hormones comme la dopamine et les endorphines qui jouent un rôle dans la gestion de la douleur.  Au contraire, votre taux de cortisol, l’hormone du stress, va baisser. En résumé, plus vous kiffez vos vacances, plus vous êtes détendue et plus vos douleurs menstruelles diminuent !

Photo by Glen Jackson on Unsplash