Les règles et pertes de sang pendant la grossesse

December 29, 2020 par Nikita

Lorsque l’on tombe enceinte, les règles s’interrompent et ne reprennent généralement qu’un à deux mois après l’accouchement ou à la fin de la période d’allaitement. Toutefois chez certaines femmes, des saignements peuvent se produire alors même qu’elles portent un bébé. On vous explique pourquoi et comment réagir si vous présentez des pertes sanguines au cours de votre grossesse.

Les règles s’interrompent pendant la grossesse

Pendant la phase folliculaire de notre cycle menstruel, l’endomètre, c'est-à-dire la muqueuse qui tapisse l’utérus, s’épaissit progressivement afin d’offrir un petit nid douillet à un œuf fécondé. En l’absence de fécondation, cette muqueuse n’a plus d’utilité. Elle se décompose sous forme de pertes sanguines : ce sont les règles. En cas de grossesse par contre, l'ovule fécondé va s’accrocher et se développer dans cette muqueuse utérine qui ne va donc pas se désagréger. C’est pourquoi les femmes enceintes n’ont pas de règles (cette absence de règle porte le terme médical d'aménorrhée). Le cycle menstruel est complètement en pause pendant la grossesse : il n'y a pas d'ovulation, un arrêt des règles et pas de syndrome pré-menstruel.

Les saignements de début de grossesse

D’après les résultats d’une étude américaine, 20 à 30 % des femmes enceintes présenteraient des saignements vaginaux dans les 20 premières semaines de grossesse. On parle alors de métrorragies du premier trimestre. Ces saignements relativement fréquents ne sont pas des règles. Généralement peu abondants et de couleur rosée, ils sont causés par l’oeuf qui éclate quelques petits vaisseaux sanguins en s’installant dans la muqueuse utérine. Dans la moitié des cas, ces saignements sont sans gravité et la grossesse se poursuivra normalement. Toutefois les métrorragies peuvent aussi être le signe d’une fausse-couche. C’est pourquoi il est important d’aller consulter immédiatement dès les premiers saignements.

Les règles dites anniversaires

Dans certains cas rares, des saignements peuvent survenir pendant la grossesse à la date prévue des règles. On parle alors de « règles anniversaire ». Pourtant là encore le terme n’est pas adapté puisqu’il ne s’agit pas à proprement parler de règles mais plutôt de saignements artificiels que le corps produit par habitude. La quantité de sang excrétée est minime et les règles anniversaire ne durent généralement qu’un jour ou deux. Les saignements sont le plus souvent roses, rouge clair ou marron. Les règles anniversaires sont la plupart du temps sans conséquence pour la grossesse mais nécessitent tout de même une visite de contrôle chez le gynécologue. Elles ne se produisent pas forcément tous les mois. 

Les saignements traumatiques

Suite à un choc ou une chute, il arrive parfois que le placenta se décolle légèrement entraînant la formation d’un hématome et donc des pertes sanguines. Généralement, cela se résorbe tout seul et les saignements s’interrompent d’eux-même. D’autres fois, c’est un toucher vaginal ou un rapport sexuel qui peuvent occasionner des pertes de sang pendant la grossesse. En cas de saignements d’origine traumatique, surtout après un choc,  il est impératif de consulter rapidement un médecin afin de vérifier que le fœtus est en bonne santé. Cela même si vous ne ressentez aucune douleur. 

Le cas du déni de grossesse

Dans certains cas très rares, une femme peut être enceinte sans le savoir. Elle fait alors ce qu’on appelle un déni de grossesse. Dans ce cas, son corps ne manifeste aucun des signes habituels de la grossesse. Elle ne prend pas de poids, n’a pas de nausées et continue parfois d’avoir ses menstruations. Selon un rapport du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, 46 % des femmes ayant fait un déni de grossesse ont eu leurs règles normalement jusqu’au 8ème mois. Aujourd’hui, les scientifiques ont encore du mal à expliquer ce phénomène. Il s’agirait d’un mécanisme psychologique inconscient. Le cerveau dans le rejet de la grossesse commanderait au corps d’agir comme s’il ne portait pas d’enfant. Les règles durant un déni de grossesse peuvent être aussi abondantes et longues que des règles classiques. Elles sont le plus souvent de couleur rouge vif.

Quand consulter lorsque l’on saigne pendant sa grossesse

La plupart des saignements pendant la grossesse sont anodins et sans conséquence pour l’enfant à naitre, toutefois par mesure de précaution il est impératif d’aller consulter votre sage-femme ou votre médecin. En début de grossesse, des pertes sanguines peuvent être le signe d’une fausse couche. Quelques semaines avant l’accouchement cela peut révéler une souffrance foetale. C’est pourquoi un examen médical souvent associé à une prise de sang et à une échographie sont généralement nécessaires pour comprendre l’origine des saignements et éventuellement les traiter.   Les saignements de grossesse sont des symptômes qu’il ne faut jamais prendre à la légère.

Le retour de couches post-accouchement

Le retour de couches correspond au retour des règles après l'accouchement. Ces premières règles post-accouchement arrivent généralement 6 à 8 semaines après la naissance, mais elles peuvent survenir plus tard si la jeune maman allaite. Ces règles sont aussi le signe du retour de votre fertilité. Si vous ne voulez pas tomber enceinte, attention aux rapports non-protégés. Utilisez un préservatif ou un moyen de contraception comme la pilule ou le stérilet. Vous pouvez également tenir un calendrier d'ovulation basé sur les tests d'ovulation. 

Si vous pensez être de nouveau enceinte, faites un test de grossesse.

Photo by Josefin on Unsplash