Comment faire des protections hygiéniques DIY ?

March 30, 2022 par Soraya

Vous êtes une adepte du do it yourself ou de l’upcycling et vous souhaitez vous essayer à la fabrication de protections hygiéniques DIY ? On vous donne tous nos conseils pour faire vos propres protections intimes 100 % handmade !

Comment faire des serviettes hygiéniques DIY ? 

Quelles matières choisir pour ses serviettes hygiéniques DIY ?

Les serviettes hygiéniques lavables sont les protections intimes les plus simples à fabriquer soi-même.

Pour ce faire, vous aurez besoin de trois sortes de tissus :

  • un tissu doux 
  • un tissu absorbant
  • un tissu imperméable

Le  tissu doux est celui qui sera en contact avec la peau. Vous pourrez opter pour un  tissu de coton (bio et certifié OEKO-TEX ou GOTS dans l’idéal), de flanelle ou de jersey de coton, dans la couleur de votre choix (une couleur plutôt foncée permettra aux taches de sang de se faire plus discrètes !).

Si votre budget menstruel est serré ou que vous souhaitez opter pour une démarche d’upcycling, vous pouvez récupérer un tee-shirt que vous ne portez plus !

Le choix du tissu absorbant dépend quant à lui du degré d’absorption désiré (en fonction de votre type de flux menstruel). Vous pourrez aussi choisir le nombre de couches de tissu à votre guise (entre une à trois couches en général).

On trouve notamment sur le marché du tissu de bambou, très efficace, ou du tissu Zorb®, un textile ultra absorbant et respirant conçu spécialement pour la confection des serviettes hygiéniques et des culottes de règles (composé de coton, de tencel, de bambou de nylon et de polyester ).

Pour rester dans l’esprit récup, vous pourrez aussi utiliser un chiffon ou une serviette microfibre.

Enfin, le tissu imperméable est celui qui constitue la couche externe et qui doit être parfaitement étanche pour éviter le désagrément des fuites. Si vous avez un parapluie cassé dans un coin, n'hésitez pas à en récupérer la toile, qui offre une étanchéité idéale ! 

Vous pouvez aussi acheter du PUL, un tissu étanche en polyester recouvert d’une membrane en polyuréthane.

Fabriquer ses serviettes hygiéniques soi-même : les étapes de fabrication

Voici maintenant les grandes étapes à suivre pour fabriquer vos serviettes réutilisables faites maison : 

1 - Commencez par laver tous les tissus

A la main ou en machine à 30°C maximum et laissez-les sécher à l'air libre.

2 -  Tracez le patron

Sur une feuille de papier, dessinez à main levée la forme et la taille que vous souhaitez pour votre serviette, en vous servant d’une serviette que vous avez déjà, ou bien imprimez un patron téléchargé sur internet (si vous dessinez le patron vous-même, il faudra tracer la forme de la serviette ainsi que l’insert absorbant qui a la forme d’un grand rectangle allongé).

Pensez à bien laisser une marge de 1 cm pour la couture.

3 - Découpez le patron et coupez les tissus

Fixez ensuite le patron sur les tissus avec des pinces (et non des épingles qui risqueraient d'abîmer le textile imperméable). 

4 - Assemblez et cousez

Tout d’abord, vous devez coudre l’insert absorbant sur l’envers du tissu coton. Fixez ensuite, avec des pinces, le tissu imperméable et le tissu de coton endroit contre endroit. Puis, cousez-les ensemble en laissant une ouverture de 5 cm environ pour pouvoir retourner les tissus à l’endroit.

Retournez le tout puis repassez avec une pattemouille pour ne pas brûler le PUL, et enfin ,surpiquez tout autour en refermant.

5 - Posez les boutons pression

Pour que votre serviette hygiénique DIY puisse être maintenue sur le fond de culotte, il faudra y fixer des boutons pression. Si toutefois vous n'avez pas le matériel nécessaire pour cela, optez pour du scratch, une pression à coudre, ou un simple bouton. 

Comment entretenir sa serviette hygiénique DIY ?

Pour bien entretenir votre serviette hygiénique handmade, il suffira de respecter quelques règles de lavage et de séchage.

Après utilisation, faites un prélavage. Rincez-la à l'eau froide, frottez délicatement avec un savon doux et laissez-la tremper 30 mn environ, avant de la passer en machine avec le reste de votre linge à une température n'excédant pas 40 °C pour ne pas altérer les tissus absorbants et imperméables.

Pour le séchage, il faudra tout simplement la laisser sécher à l’air libre (évitez le sèche-linge ou autre source de chaleur). 

Comment faire des culottes menstruelles DIY ?

Pour transformer une culotte normale en culotte de règles, rien de plus facile : un peu de temps et de matériel de couture suffisent !

Voici le matériel nécessaire pour fabriquer ses propres culottes de règles DIY : 

  • une culotte classique
  • un tissu de coton
  • un tissu PUL
  • un tissu absorbant 
  • du matériel de couture
  • du papier calque ou une pochette plastique transparente pour le patron

Voici maintenant les grandes étapes de fabrication d’une culotte menstruelles DIY : 

  • 1) Réaliser le patron de l'insert absorbant :

  • Posez la culotte à plat sur le plan de travail, 
  • Posez le papier transparent par-dessus,
  • Dessinez le contour de l’entrejambe et découpez-le.

  • 2) Coudre l'insert absorbant

En suivant le contour du patron, découpez les tissus un par un (comme pour la serviette, vous pourrez couper une à trois couches de tissu absorbant ).

Superposez, dans l'ordre suivant :

  1. Le tissu de coton
  2. Le tissu absorbant
  3. Le tissu imperméable

Maintenez-les ensemble avec des pinces (et non des épingles qui risqueraient de percer le tissu imperméable) et cousez-les (l’idéal est de les coudre à la surjeteuse pour avoir des bords parfaits).

  • 3) Réaliser la couture de l'insert sur la culotte

Mettez ensuite la culotte à l'envers, positionnez l'insert sur le fond de culotte, maintenez-le avec des pinces et cousez. Votre culotte de règles DIY est maintenant terminée !

L'entretien d’une culotte de règles DIY est le même que pour les serviettes hygiéniques DIY. Pour en savoir plus, consultez notre article sur l’utilisation d’une culotte menstruelle.

Autres exemples de protections hygiéniques à faire soi-même

Parmi les protections périodiques DIY, on trouve aussi de nombreux tutos pour créer des tampons en laine au crochet.

Ces protections handmade ont de quoi séduire par leur côté écolo et économique. Mais attention toutefois : il s'agit là d’une protection interne et une grande prudence est de mise pour éviter les risques d’infections, d’irritations et autres dangers pour la santé. En effet, il n’y a aucune garantie concernant la composition des laines utilisées.

Vous êtes à la recherche de protections internes écologiques et respectueuses de votre santé intime ? Chez jho, on vous propose des tampons 100 % en coton biologique certifiés GOTS. Testés sous contrôle dermatologique, ils vous garantissent confort et efficacité et sont respectueux de votre corps et de l’environnement.

Quels sont les avantages et inconvénients des protections hygiéniques DIY ? 

Recyclables et durables, les protections hygiéniques handmade sont à la fois écologiques et économiques, d’autant plus si les textiles sont des tissus de récupération.

Ces protections zéro-déchet nécessitent cependant du matériel spécifique et impliquent de s’armer un peu de patience ! En outre, leur efficacité est assez aléatoire, car elle dépend évidemment des tissus choisis et de la qualité de la fabrication.

Photo by pina messina on Unsplash